Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La coordination rurale s'invite chez les députés d'Indre-et-Loire

-
Par , France Bleu Touraine
Reignac-sur-Indre, France

"Vos politiques nous tuent !" Voilà le message lancé par la coordination rurale ce vendredi matin lors d'une action symbolique à Reignac-sur-Indre. Une trentaine d'agriculteurs ont érigé un monument aux morts à quelques dizaines de mètres de la maison du député socialiste Jean-Marie Beffara.

Des croix pour symboliser la mort du monde agricole
Des croix pour symboliser la mort du monde agricole © Radio France - François Desplans

Les agriculteurs se sont invités chez le député du Lochois, Jean-Marie Beffara. L'élu socialiste les a rencontrés pour échanger et parler des grandes difficultés du monde agricole. Dans une mise en scène macabre, avec des croix et des gerbes de fleurs pour symboliser la mort du monde paysan, la coordination rurale demande le soutien urgent des élus.

Pas de solution miracle

Michel Le Pape le sait., pour le président de la coordination rurale en Indre-et-Loire, il n'y a pas de recette miracle. " Mais aujourd'hui, l'agriculteur français ne peut plus rivaliser avec la concurrence des produits étrangers. Des produits qui arrivent d'Europe de l'Est à des prix dérisoires car il n'y a pas du tout là-bas les mêmes contraintes économiques et réglementaires".

Michel Le Pape, président de la coordination rurale 37

Des éleveurs qui baissent les bras

Avec un prix du lait autour des 28 centimes le litre, les éleveurs laitiers ne gagnent plus d'argent. Cora, éleveuse à Savennières, n'en pouvait plus de se lever tous les matins pour rien. Il y a 15 jours, elle a donc décidé de vendre ses 40 vaches laitières. Si l'élevage c'est terminé pour elle, il lui reste encore les céréales.

La coordination rurale promet d'autres actions symboliques chez les autres députés socialistes d'Indre-et-Loire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu