Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Covid-19 responsable d’une surmortalité en Corse en 2020 ? L’Insee le dit clairement

-
Par , France Bleu RCFM

La crise sanitaire a eu un impact certain sur la démographie de l’île. La Covid-19 a entrainé une hausse de la mortalité de 6,9 % en 2020. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Les hommes, âgés, ont été les plus touchés par la crise sanitaire.

L'INSEE décortique la surmortalité liée à Covid-19 en Corse
L'INSEE décortique la surmortalité liée à Covid-19 en Corse © Radio France - Didier Arnoux

Les chiffres sont comme les gens. Si on les torture assez, on peut leur faire dire n'importe quoi “.  Sauf qu’en l’espèce, la crise sanitaire mondiale n’a pas épargné la Corse. Et c’est incontestable.  

L’INSEE estime que la surmortalité 2020 est de 6,9 %.

6,9 % d’augmentation par rapport à des années classiques, normales comme 2018 ou 2019. 

Arnaud Huyssen, chef de projet à l’Institut National de la Statistique, confirme que la Covid est bien responsable d’une hausse de la mortalité. C’est clair. L’année 2020 suit la courbe des vagues de la Covid. 1ere, 2eme, 3eme vague …La première vague du printemps 2020 a été moins mortelle que la deuxième, on le voit très clairement et c’est particulièrement visible en Corse du Sud où la surmortalité est de 21 % ç partir du mois d’Octobre ” constate Arnaud Huyssen.  

Arnaud Huyssen, Chef de Projet INSEE Corse

La courbe des décès suit d'ailleurs celle des confinements. Confinements qui auraient eu toutefois un effet bénéfique sur d'autres décès ( potentiels ... ) 

Confinement = moins de monde sur les routes = moins d'accidents mortels

Autre constat, le profil des victimes de la surmortalité.  2020 aura été une année très difficile pour les hommes de plus de 90 ans. Ils ont été particulièrement touchés par la Covid-19. 

Moralité : " Devant la mort, il n'y a pas d'égalité ni d'équité ". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess