Économie – Social

"La création d'entreprise n'est plus inaccessible"-Vincent Girard, gérant de Coopilote

Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon vendredi 31 mars 2017 à 10:43

Vincent Girard est le gérant de la coopérative d'activités et d'emplois Coopilote.
Vincent Girard est le gérant de la coopérative d'activités et d'emplois Coopilote. © Radio France - Dimitri Imbert

L'université de printemps de la coopérative d'activité et d'emplois se tient ce vendredi au centre diocésain de Besançon. Vincent Girard le gérant de Coopilote, la coopérative qui accompagne les entrepreneurs en Franche-Comté, était l'invité de France Bleu Besançon ce vendredi.

Chaque année, Coopilote accompagne quelques 160 entrepreneurs en Franche-Comté (166 en 2016). Dont 76 dans le Doubs et 38 dans le Grand Besançon. Cette activité de portage d'entreprises débouche sur environ 60% de création d'entreprises, soit indépendantes soit associées à la coopérative. La structure s'occupe de tout l'aspect administratif (comptabilité, gestion) pour l'entrepreneur, mais va aussi lui proposer de l'accompagnement et de la formation.

La Bourgogne-Franche-Comté compte encore 130.600 demandeurs d'emplois de catégorie A, et la création d'entreprises reste encore un bon moyen de décrocher un emploi. "La création d'entreprise n'est plus si inaccessible, il suffit de bien maîtriser son métier d'avoir beaucoup de motivation, un peu de fibre commerciale, de sens relationnel, et on s'occupe du reste, gestion et démarche administrative", détaille Vincent Girard, gérant de Coopilote en Franche-Comté. La structure aide aussi les entrepreneurs à développer leur activité : "Il y a un gros volet d'accompagnement et de formation sur toutes les notions de marketing, relations commerciales et gestion."

Deux fois plus de chances de réussite

Coopilote, qui existe depuis treize ans maintenant, touche tous les secteurs d'activité, à condition que l'investissement initial soit limité. Pas question par exemple de racheter un fonds de commerce comme un restaurant ou les outils de production d'une usine. Son efficacité n'est plus à démontrer : "20% seulement des personnes utilisent l'accompagnement d'entreprise, mais on double les chances de réussite quand on se fait accompagner par une structure d'aide à la création", conclut Vincent Girard. L'université de printemps de la coopérative d'activité et d'emplois se tient ce vendredi au centre diocésain de Besançon.

"Passer par Coopilote permet d'éviter la paperasserie"-Vincent Girard, gérant de Coopilote était l'invité de France Bleu Besançon ce vendredi matin.