Économie – Social

La crise du beurre touche l'Auvergne

Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne jeudi 12 octobre 2017 à 7:31

Le rayon beurre clairsemé au supermarché Leclerc de La Pardieu à Clermont-Ferrand
Le rayon beurre clairsemé au supermarché Leclerc de La Pardieu à Clermont-Ferrand © Radio France - Lauriane Havard

Depuis quelques mois, les supermarchés peinent à remplir leurs rayons de beurre à cause d'une forte demande mondiale.

Vous l'avez sans doute remarqué si vous avez fait vos courses récemment. Il est aujourd'hui difficile de trouver le beurre que l'on a l'habitude de consommer. "La semaine dernière il n'y avait que du beurre demi-sel et là c'est pas mieux, mais bon, on va faire avec...." témoigne Jeanine qui tente de trouver son bonheur au rayon crèmerie.

Le message de la direction Leclerc adressé aux consommateurs  - Radio France
Le message de la direction Leclerc adressé aux consommateurs © Radio France - Lauriane Havard

En 30 ans de métier dans la grande distribution, je n'ai jamais vu ça ! - Jean-Luc Fabre, responsable du rayon crèmerie

"C'est une crise aiguë que l'on traverse en ce moment" explique Jean-Luc Fabre qui gère le rayon crèmerie au supermarché Leclerc de La Pardieu à Clermont-Ferrand. Même si il commande en quantité, les colis envoyés par les distributeurs sont loin de correspondre à la demande des consommateurs. "Par exemple, la marque la plus connue, Président, en plaquette de 250 grammes, on a reçu un seul colis cette semaine" explique Jean-Luc Fabre. Le responsable du rayon crèmerie s'étonne de cette situation : " En 30 ans de métier, je n'ai jamais vu ça ! Et je pense que ça ne va s'arranger de si tôt ".

Une baisse de la production laitière

Ces ruptures de stock sont liées à une forte demande internationale, notamment sur les marchés asiatiques et américains. "De plus en plus de chinois et de japonais se mettent à manger du beurre" indique Jean-Luc Fabre du supermarché Leclerc à La Pardieu. Le problème c'est que la production ne peut pas suivre. "Aujourd'hui on a pas suffisamment de producteurs de lait en France et même en Europe pour répondre à une telle demande" explique Yannick Fialippe, le représentant des producteurs de lait du Massif Central.

Les prix flambent

Dans ce contexte tendu, lorsque l'offre ne peut pas satisfaire une demande importante, les prix s'envolent. Cela se répercute notamment dans les boulangeries pâtisseries. Certains boulangers ont même été contraints d'augmenter le tarif de leurs viennoiseries pour compenser la hausse du prix du beurre. Franck Etiennet, gérant de la boulangerie Pain Paillasse à Clermont, a pour le moment fait l'impasse sur cette augmentation. "Je ne veux pas impacter le porte-feuille de mes clients, mais si cela continue, je ne vais pas avoir le choix".