Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le coronavirus a fait perdre "près d'un million d'euros" à Fort-Mahon-Plage

-
Par , France Bleu Picardie

C'est ce qu'affirme Alain Baillet, le maire de la commune, alors que la station balnéaire qui accueille traditionnellement du monde pendant les vacances des Pâques est désespérément vide.

Les rues de Fort-Mahon sont désertes pendant ces vacances de Pâques
Les rues de Fort-Mahon sont désertes pendant ces vacances de Pâques © Radio France - Claudia Calmel

Les vacances de Pâques sont extrêmement calmes sur la côte picarde. Les touristes sont aux abonnés absents à cause du confinement. En temps normal, la mi-avril est pourtant l'un des premiers temps forts de la saison touristique. Mais l'ambiance est fantomatique sur le littoral à cause du coronavirus.

Une atmosphère qui désole Alain Baillet, le maire de Fort-Mahon-Plage, invité de France Bleu Picardie : "La situation est très compliquée. Pendant les vacances de février nous avons eu pas mal de monde, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui : c’est vraiment très calme. Même les commerces qui font de la vente à emporter n’ont pratiquement pas ouvert. En février, nous en avions tout de même une dizaine. D’habitude, à cette période de l’année, la station est blindée et les restaurants sont complets : Fort-Mahon est anormalement triste. On espère que la réouverture arrivera d’ici un mois."

Près d'un million d'euros en moins pour la commune

L'épidémie de Covid-19 pèse sur les finances de Fort-Mahon. Alain Baillet a tenté de faire un calcul provisoire : "Le manque à gagner n’est pas facile à chiffrer. Mais disons qu’avec les _recettes du casino en moins_, les redevances de stationnement qui ne sont pas rentrées dans les caisses et les terrasses que l’on a pas fait payer aux commerçants l’été dernier, Fort-Mahon a perdu près d’un million d’euros de recettes depuis le début de la crise. C’est énorme."

Alain Baillet, le maire de Fort-Mahon Plage
Alain Baillet, le maire de Fort-Mahon Plage © Radio France - Claudia Calmel

Alain Baillet envisage déjà les conséquences que ce manque de recettes aura pour la ville : "Nous allons devoir faire un budget plus serré : certaines dépenses devront être reportées dans un ou deux ans. Il y aura moins d’investissements : on va se concentrer sur l’entretien de la station et sur l’aménagement de la plage, car c’est notre vitrine."

Le gouvernement a laissé entrevoir un début de retour à la normale le 15 mai. Une date qu’il ne faudrait pas dépasser pour Alain Baillet : "On espère que la date du 15 mai sera tenue. Si le déconfinement se fait plus tard, ça risque de repousser au 15 juin. Il faut que les commerces, les restaurants, les boutiques et les autres structures aient le temps de se remettre en route. Il faut qu’ils est le temps de recruter et de former du personnel. Le 15 mai et donc une date limite pour être prêt pour la saison."

Alain Baillet est aussi revenu sur l’installation sur sa commune d’un centre de vaccination mobile jeudi 15 avril. Il plaide pour une vaccination massive de la population pour pouvoir espérer un recul net de l'épidémie de coronavirus au plus vite.

.
. - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess