Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La crise sanitaire pèse sur les finances du département des Vosges

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La crise sanitaire liée au coronavirus entraîne des dépenses supplémentaires pour les collectivités locales dont les départements en première ligne. Dans les Vosges 7,3 millions d'euros ont ainsi été dépensés depuis un an. Sans surprise les dépenses sociales sont celles qui progressent le plus vite.

Le président du Conseil départemental des Vosges François Vannson
Le président du Conseil départemental des Vosges François Vannson © Radio France - Hervé toutain

"Ce que l'on craint se sont les conséquences sociales qui risquent de se faire sentir dans les mois voir les années qui viennent" souligne le président du Conseil départemental des Vosges François Vannson.  

Depuis un an, les dépenses supplémentaires imputables au budget s'élèvent à 7,3 millions d'euros. Plus de la moitié relèvent du secteur social, notamment la prise en charge du RSA. Une hausse de 3%. Le versement de primes exceptionnelles aux personnels des établissements sociaux et médicaux rentre en compte à hauteur de 1,5 million d'euros, auquel il faut ajouter 1,2 million d'euros de surcoût pour l'achat de matériels de protection contre le coronavirus. 

Malgré ces dépenses imprévues, le département ne devrait pas revenir sur les investissements budgétés. "Nous avons besoin de continuer à moderniser nos territoires sur le numérique et les infrastructures indispensables pour l'avenir" affirme François Vannson qui se veut résolument optimiste. "Nos finances sont saines et la gestion du département a été saluée par la Cour des comptes" conclut encore le président du Conseil départemental. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess