Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La découverte d'un site néolithique bloque le développement économique de Reignac-Sur-Indre

mardi 1 mai 2018 à 5:49 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

A Reignac-sur-Indre, la communauté de communes Loches Sud Touraine s'interroge. La découverte de vestiges archéologiques d'importance a stoppé net le projet d'extension de la zone d'activités économiques.

Verra-t-on un jour des fouilles aussi importantes que celles-ci à Reignac-sur-Indre?
Verra-t-on un jour des fouilles aussi importantes que celles-ci à Reignac-sur-Indre? © Maxppp - Edouard Coulot

Indre-et-Loire, France

Le développement de la zone d'activités de Reignac-sur-Indre va-t-il être remis en cause par une découverte archéologique majeure? Aujourd'hui, le projet d'extension de la zone économique est stoppé car les fouilles préventives ont mis au jour un site néolithique de sept hectares. Les fondations d'un village ou d'une enceinte qui date de 6000 à 2000 ans avant Jésus Christ, autrement dit la période la plus récente de la préhistoire qui va de l'âge de la pierre nouvelle à l'âge de bronze. Les services de l'archéologie d'Indre et Loire refusent d'en dire plus sur cette découverte qui pose un gros problème aux entreprises locales.

En bon amoureux de sa Touraine, Gérard Hénault, le président de la communauté de communes Loches Sud Touraine, ne rejette pas ces découvertes archéologiques. Il craint en revanche que l'histoire mette un frein au développement économique du lochois car les lieux sur lesquels ont été découvert ces vestiges archéologiques sont destinés au développement de la zone d'activité de Reignac-sur-Indre. 

"Ce que nous voulons savoir c'est si la DRAC va nous laisser aménager le terrain ou bien s'il va falloir entreprendre des fouilles approfondies à notre charge, parce que cela va se traduire en millions d'euros. A ce moment là, pour nous cela ne serait plus jouable et nous serions contraints d'abandonner le projet en partie, sur les parcelles où se trouvent ces vestiges archéologiques"-Gérard Hénault, président de la communauté de communes Loches Sud Touraine

Avec 12 entreprises, la zone est arrivée à saturation et donc la communauté de commune Loches Sud Touraine lorgne sur ces 12 hectares voisins situés entre la voie ferrée et la Départementale 953. C'est là, sur la zone de Grand Rochette,  que les fouilles préventives ont fait émerger des vestiges qui attestent de l'existence de villages remontant à la préhistoire, notamment l'époque du néolithique.

Bien entendu, cette découverte a complètement bloqué le projet d'extension de la zone artisanale avec tout ce qui va avec, les futures créations d'emplois et les retombées fiscales pour la communauté de communes. La commune de Reignac-sur-Indre et la communauté de communes vont donc devoir faire un choix : soit abandonner le terrain aux archéologues et aller voir ailleurs, soit garder le terrain, mais payer très cher les fouilles et en attendre les résultats. On imagine le casse tête.