Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La députée LREM Alexandra Louis réclame un plan d'urgence pour la cité des Rosiers à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Alexandra Louis lance un appel la mairie de Marseille, la métropole et l'État pour lutter contre l'insalubrité dans cette cité des quartiers nord de Marseille. Il s'agit d'une "urgence humanitaire" insiste la députée LREM des Bouches-du-Rhône sur France Bleu Provence.

La députée LREM Alexandra Louis à l'Assemblée nationale (photo d'illustration)
La députée LREM Alexandra Louis à l'Assemblée nationale (photo d'illustration) © Maxppp -

Invitée de France Bleu Provence matin, Alexandra Louis députée LREM des Bouches-du-Rhône a demandé un plan d'urgence en faveur de la cité des Rosiers à Marseille (14e). Dans ce parc de 732 appartements et de 3.600 habitants, "absolument rien n'est mis en place, contrairement au parc Corot" a déploré Alexandra Louis. "Il y a de nombreux appartements insalubres et de moins en moins d'associations qui peuvent travailler sur ce secteur, faute de moyens et de subventions" a insisté l'élue.

Des moisissures et des plafonds qui s'écroulent 

"Quand vous voyez des enfants en bas des immeubles le lundi matin à 11h et qui ne vont pas à l'école. Quand vous voyez des appartements avec une telle moisissure et des plafonds qui s'écroulent, ce n'est pas tolérable" a protesté la parlementaire qui a expliqué comment la cité en est arrivé là : "quelques copropriétaires ne paient plus. Les travaux ne sont pas systématiquement faits. Les procédures de recouvrement ne sont plus mises en oeuvre. Et au fur et à mesure, des propriétaires n'arrivent plus à payer parce qu'ils sont moins nombreux à payer les charges de copropriété. Les propriétaires s'en vont et sont remplacés par des locataires. Des appartements sont rachetés par des sociétés civiles immobilières (SCI) plus ou loins sérieuses et peu à peu la copropriété se paupérise et les travaux ne sont plus faits dans les parties communes comme les canalisations d'eau ou les travaux d'électricité". 

"Une urgence humanitaire à la cité des Rosiers" (Alexandra Louis)

La députée des Bouches-du-Rhône appelle la mairie de Marseille, la métropole et l'Etat à se mettre autour d'une table pour déclencher un plan d'urgence pour la cité des Rosiers : le lancement d'une étude de configuration, rétablir les moyens des associations, mettre en oeuvre des points d'accès au droit, accompagner les propriétaires de bonne foi et sanctionner les marchands de sommeil. "Il s'agit d'une urgence humanitaire" a répété Alexandra Louis. "Il n'est pas normal qu'on laisse des enfants et des parents vivre dans ces conditions" a conclu l'élue LREM.

La députée LREM des Bouches-du-Rhône, Alexandra Louis

Choix de la station

À venir dansDanssecondess