Économie – Social

La direction de l'entreprise Pentair retient l'offre d'Altifort pour le site de Ham

Par Eric Turpin et Elodie Touchais, France Bleu Picardie jeudi 11 août 2016 à 10:29

L'entreprise Pentair a trouvé son repreneur à Ham dans la Somme
L'entreprise Pentair a trouvé son repreneur à Ham dans la Somme © Radio France - Elodie Touchais

L'entreprise Pentair de Ham a trouvé son repreneur. La direction a annoncé mercredi aux représentants du personnel qu'elle retenait l'offre d'Altifort, une société spécialisée dans le BTP.

Il n'en reste plus qu'une seule offre de reprise retenue par le groupe américain Pentair pour l'usine de Ham. C'est celle portée par l'entreprise Altifort, une société qui serait spécialisée dans le BTP mais sur laquelle on a encore très peu d'informations. La direction l'a annoncé mercredi aux représentants du personnels de l'usine de robinetterie industrielle de Ham dans la Somme.

Pentair écarte les deux autres offres de reprise qui lui avait été remises. Une offre ferme déposée par un groupe de cadres, des dirigeants qui pilotent en ce moment l'usine de robinetterie industrielle. L'autre repreneur intéressé serait un groupe international dont le nom n'a pas été divulgué. Le groupe américain a choisi de travailler avec Altifort, le troisième candidat à la reprise.

Un choix qui laisse sceptique

« Les gens sont surpris et pas très enthousiastes pour l'instant. Altifort, c'est un petit groupe d'industriels qui travaillent dans différents secteurs d'activité mais pas dans la robinetterie », explique Bertrand Vermandère, représentant du personnel et adjoint au maire de Ham, chargé de l'économie. Il attend de connaitre le projet industriel.

Même scepticisme chez Gérard Gressier, le délégué FO de Pentair qui préférait l'offre portée par un groupe de cadres de l'usine Sabag. « C'était un peu plus sérieux. Y'avait de l'avenir, de l'investissement. Ce sont des robinetiers de métier. La société qui a été retenue, ce n'est pas son métier la robinetterie. On veut un repreneur mais un repreneur qui tienne la route », dit-il.

Gérard Gressier, délégué Force Ouvrière de Pentair au micro d'Elodie Touchais

Xavier Bertrand se réjouit de cette reprise

Un choix dont se félicite en revanche Xavier Bertrand, le président de la région des hauts de France, qui avait pris le dossier en main et s'était rendu sur place après son élection. Sur son compte Twitter, il assure que la région sera « aux côtés du repreneur et des salariés » pour  « le maintien et le développement de l'activité ». Altifort s'engage à reprendre l'intégralité des 130 salariés. Il y a quelques mois encore, le site de Ham était menacé de fermeture.

Partager sur :