Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La direction de Sauramps rencontre le personnel ce mercredi pour parler de l'avenir de la librairie

mercredi 8 mars 2017 à 6:00 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Les salariés de la librairie montpelliéraine Sauramps sont reçus ce mercredi après-midi par leur direction. Leur avenir est en jeu après l'abandon du projet de rachat par un libraire rouennais.

illustration
illustration © Maxppp -

Montpellier, France

La célèbre librairie montpelliéraine en difficultés financières est à vendre. Elle ne sera finalement pas racheter par le libraire Rouennais Mathieu de Montchalin, unique candidat. Le tribunal de commerce estime qu'il n'a pas les reins assez solides.

Quel avenir pour Sauramps ?

Il faut maintenant trouver un autre repreneur mais pas sûr que celui ci conserve les trois sites du groupe et tous les emplois. On en saura plus ce mercredi car la direction de Sauramps rencontre le personnel.

Le rendez-vous est fixé à 14h30 dans les locaux du Triangle. La direction va annoncer aux salariés comment elle souhaite poursuivre l'activité. Un plan de sauvegarde serait certainement la meilleure solution pour le personnel encore faut il que le tribunal l'accepte. Le dépôt de bilan au moins pour une partie du groupe est l'hypothèse la plus probable.

Le magasin d'Odysseum coûte cher

Sauramps est plombé par son magasin d'Odysseum, un peu plus de 150 000 euros de déficit l'an dernier pour huit millions d'euros de chiffre d'affaire. En cause, le loyer trop élevé.Le libraire Rouennais Mathieu de Montchalin était intéressé pour racheter le tout mais il n'a pas présenté les garanties financières suffisantes.

Benoit Bougerol libraire à Rodez, un temps sur les rangs mais écarté par la direction est toujours intéressé. Il promet de se pencher sur le dossier mais le contexte dit il n'est plus le même. Le risque est qu'il fasse une offre uniquement pour les sites du Triangle et d'Alès laissant de côté le magasin d'Odysseum et sa quarantaine de salariés.