Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Fabrique à Entreprendre : une cinquantaine de créations d'entreprises l'an passé en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

La Fabrique à Entreprendre est un dispositif destiné à aider les porteurs de projets ! L'an passé en Côte-d'Or une cinquantaine d'entrepreneurs ont réussi à monter leurs boîtes grâce à cet organisme. Ses représentants sont à Saulieu ce jeudi à la rencontre des habitants, avant Montbard ce vendredi.

Samia Talli, lors de la tournée de la Fabrique à Entreprendre de haute Côte-d'Or
Samia Talli, lors de la tournée de la Fabrique à Entreprendre de haute Côte-d'Or - FaceBook

Vous avez  des projets de création d'entreprises dans le commerce, l’industrie, les services, dans le BTP ou l'agriculture ? Eh bien la Fabrique à Entreprendre de haute Côte-d'Or peut vous aider

Simplifier vos démarches administratives

C'est la Chambre de Commerce et d'Industrie et la Chambre des Métiers en partenariat -notamment- avec l'Adie, l'organisme de micro crédit, qui ont créés ce dispositif début 2018. Sa vocation est de simplifier vos démarches administratives mais aussi de vous apporter un petit coup de pouce financier. 

Des barnums installés en pleine ville

Du 21 au 25 septembre, sous un barnum, les membres de ce collectif sont en tournée dans cinq villes de la Haute Côte-d'Or pour aller à la rencontre des porteurs de projets ou de toute personne qui souhaite se lancer. 

Samia Talli à Châtillon-sur-Seine
Samia Talli à Châtillon-sur-Seine © Radio France - Thomas Nougaillon

Quel est le profil type des porteurs de projets ?

Quel est le profil type des personnes qui viennent à la rencontre de la Fabrique à Entreprendre ? Et quelles entreprises créent-ils en général ? Réponse de Samia Talli, chargée de mission de La Fabrique à Entreprendre. "On a tout type de personnes : des salariés qui ont envie d'une reconversion, des demandeurs d'emplois... Après au niveau des créations nous avons eu du commerce vestimentaire, de l'artisanat... Je pense à un couple de jeunes venu du Nord qu'on a reçu à Saulieu et que nous avons aidé à créer une ferme pédagogique." 

Samia Talli

Plus de 180 projets présentés en 2018

En 2018, 183 projets ont été présentés à la Fabrique à Entreprendre de haute Côte-d'Or ce qui a débouché sur 48 créations ! Il y en a eu une cinquantaine l'an passé. Parmi les personnes qui ont été soutenues : Nadia et son mari Badr de Châtillon-sur-Seine

Un restaurant marocain à Châtillon-sur-Seine

Le couple a monté un restaurant marocain rue du maréchal Leclerc. "Aux délices d'Ommy" c'est le nom de leur établissement. Nadia et Badr l'ont créé à la place de l'ancienne boutique qu'ils tenaient jusqu'alors. Ils ont du l'abandonner, un peu amers, par manque de clientèle explique Nadia. "On avait une boutique de prêt à porter mais avec internet et le bus à 1 euro 50 pour Dijon on n'avait plus de clients. On a donc du arrêter."

Nadia et son mari ont créé leur restaurant, "Aux délices d'Ommy" à Châtillon-sur-Seine, ils ont reçu le coup de main de cette structure
Nadia et son mari ont créé leur restaurant, "Aux délices d'Ommy" à Châtillon-sur-Seine, ils ont reçu le coup de main de cette structure © Radio France - Thomas Nougaillon

Nadia et Badr ont bénéficié du coup de main de la Fabrique à Entreprendre pour monter leur resto marocain

Une reconversion professionnelle

C'est après avoir cherché du boulot que ces parents d'une fillette de 8 ans ont décidé de se lancer dans une reconversion professionnelle. "On s'est reconverti dans un restaurant marocain car c'était l'envie de mon mari, c'était aussi sa passion !" Les personnes qui passent comme Badr et Nadia par la Fabrique à Entreprendre sont aidées dans leurs démarches administratives. Elles peuvent aussi bénéficier du coup de pouce financier de l'ADIE, l'organisme de micro-crédit dont est membre Jean-Yves Germon

Des aides jusqu'à 10 000 euros via l'ADIE

"On peut par exemple financer un camion, du matériel, de la trésorerie. L'ADIE limite ses interventions à 10 000 euros maximum. Cela se fait après un entretien sur l'activité et la situation personnelle du porteur de projet" explique-t-il. Concernant Nadia et Badr, si le démarrage a été porteur de grands espoirs, avec le covid ils voient beaucoup moins de monde dans leur restaurant et pourraient avoir de nouveau des difficultés financières. 

 Jean-Yves Germon de l'ADIE
Jean-Yves Germon de l'ADIE © Radio France - Thomas Nougaillon

Après Semur, Châtillon, Venarey cap sur Saulieu ce jeudi 

Ce jeudi les membres de la Fabrique à Entreprendre sont à Saulieu de 9 heures à 16 heures 30, sous un barnum, devant la Salle des Ursulines. Ce vendredi ils seront à Montbard. Bien entendu même lorsque cette semaine sera terminée vous pourrez toujours contacter les membres de la Fabrique à Entreprendre ! C’est très simple, il vous suffit de contacter Samia Talli –06 60 28 02 91 –s.talli@bge-perspectives.com.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

► Interviews et témoignages à retrouver à l'antenne de France Bleu Bourgogne (98.3 ou 103.7) ce jeudi 24 septembre dans notre matinale tout-infos entre 6 heures et 9 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess