Économie – Social

La Fabrique à Entreprendre, deuxième du genre en France, a été inaugurée au Mans

Par David Malle, France Bleu Maine vendredi 23 octobre 2015 à 16:39

Stéphane Le Foll et Myriam El Khomri ont lancé la Fabrique à Entreprendre
Stéphane Le Foll et Myriam El Khomri ont lancé la Fabrique à Entreprendre - Lorélie Carrive

Pas facile de monter sa boîte, encore moins quand on vient d'un quartier dit "sensible". Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et la ministre du Travail Myriam El Khomri étaient ce vendredi au Mans pour le lancement de la Fabrique à Entreprendre à la Maison de l'Emploi.

Il y a deux fois plus de créations d'entreprises dans les quartiers prioritaires, mais aussi deux fois plus de sociétés qui mettent la clé sous la porte après trois ans.

Aujourd'hui l'entreprise Rapid Pare-brise d'Himad Mahaoui, se porte plutot bien. Trois salariés, bientot quatre, en six mois d'existence. Mais quand on vient des Sablons, raconte ce Manceau de 38 ans, il faut être prêt à se battre deux fois plus qu'un autre.

"Dès qu'on vient d'un quartier sensible et qu'en plus on est issu de l'immigration, c'est bancal, on part du mauvais pied. On n'est pas aidé, on n'a pas d'information. Ce n'est qu'une fois que l'activité est lancée qu'on nous a dit qu'on aurait pu bénéficier de telle ou telle aide".

Y voir plus clair dans le maquis des aides, trouver des financements, être accompagné les trois premières années,  voilà ce à quoi doit servir cette Fabrique à Entreprendre, explique la ministre du Travail Myriam El Khomri.

La ministre Myriam El Khomri détaille le pourquoi de la Fabrique à Entreprendre

L'autre enjeu, pour son responsable David Malabris, c'est d'aller chercher dehors les entrepreneurs de demain et, pourquoi pas, faire naitre des vocations.

"L'idée c'est d'avoir quelqu'un à temps plein sur le terrain, une sorte de rabatteur, qui vient en bas d'une cage d'escalier, qui arpente un marché, ou qui tient un petit stand dans une galerie marchande, pour tenter de faire émerger cette question auprès du plus de monde: "finalement pourquoi pas moi?"

La Fabrique à entreprendre ne devrait commencer à fonctionner que début 2016.

Reportage de Lorélie Carrive