Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Fabuleuse cantine de Saint-Étienne cartonne et ouvre des franchises

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La Fabuleuse cantine continue de se développer à Saint-Étienne et compte déjà une petite sœur à La Rochelle. D'autres franchises sont prévues près de Lyon et Paris.

L'entrée de la Fabuleuse cantine de Saint-Étienne au 1 rue Claudius Ravachol.
L'entrée de la Fabuleuse cantine de Saint-Étienne au 1 rue Claudius Ravachol. © Radio France - ER

Le concept est stéphanois et il s'exporte !  Celui de la Fabuleuse cantine, née en 2017 dans le quartier manufacture, derrière la cité du design. Une cuisine ouverte où cuisiniers créatifs, salariés et bénévoles concoctent des petits plats gourmands et anti-gaspi en rachetant les invendus des producteurs locaux et en faisant travailler des personnes en insertion. 

Depuis juillet dernier, la même recette adaptée au grand large s'applique à la Rochelle. Et ça marche déjà plutôt bien. "Ça prend ! On a vécu un mois de février incroyable avec près de 90 personnes tous les jours, une programmation très dense, une ouverture sept jours sept, des brunchs avec des groupes de musique le dimanche. On fait partie du paysage", raconte Éric Petrotto, un des co-fondateurs de la Fabuleuse cantine de Saint-Étienne.

"20 tonnes d'invendus valorisées l'an dernier, pourquoi pas 200 ?"

D'autres franchises sont en projet près de Lyon et à Paris, de plus petites cantines plus axées sur les bocaux et les sandwiches à emporter. Autant de produits qui sur Saint-Étienne ont permis de valoriser 20 tonnes d'invendus l'an dernier. Des fruits, des légumes, de la viande, des œufs qui auraient fini à la poubelle. "C'est un chiffre clé, c'est le gaspillage alimentaire chaque minute en France", commente Éric Petrotto. " Et là vous vous dites, quel est notre but dans la vie avec Julien et Boris [les deux autres fondateurs de la Fabuleuse cantine, ndlr], avoir un lieu, un resto ? Ou avoir plutôt une portée systémique, changer d'échelle et se dire? Ce ne sont pas 20 tonnes que l'on va transformer, mais c'est 200 !"

D'où l'idée de dupliquer à la Rochelle et peut-être à Nice, Lille, Nantes, où des discussions ont lieu avec des porteurs de projet. Dupliquer mais surtout tisser des liens locaux pour s'adapter aux territoires et s'insérer dans un écosystème.

Nouveaux locaux et brunchs à Saint-Étienne

Et ça n'empêche pas la Fabuleuse cantine Saint-Étienne de continuer à se développer : elle doit emménager dans le bâtiment des Forces motrices juste à côté durant l'été, avant d'ouvrir les dimanches pour des brunchs, de programmer plus et sans doute d'augmenter l'effectif.  Pour l'instant l'équipe stéphanoise compte six salariés avec une vingtaine de bénévoles, deux services civiques et des personnes en réinsertion. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess