Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

La fermeture de l'imprimerie offset Titoulet de Saint-Étienne est un vrai gâchis industriel

dimanche 10 mars 2019 à 19:08 Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire

Un véritable gächis industriel, c'est ainsi qu'on pourrait qualifier la cessation d'activité de l'imprimerie offset Titoulet de Saint Etienne

Les  panneaux sur le rond point avant la piquet de grève annoncent la couleur
Les panneaux sur le rond point avant la piquet de grève annoncent la couleur © Radio France - Yves Renaud

Saint-Étienne, France

Depuis que les 133 salariés ont appris qu'ils allaient être licenciés, ils ont décidé de bloquer l'usine, ses machines et ses stocks de papier. 

L'usine ultra moderne implantée à la limite de La Talaudière travaillait essentiellement pour les éditeurs scolaires comme Hattier ou Hachette, mais imprimait aussi par exemple le bulletin municipal de Saint Etienne.  Les salariés regrettent une gestion totalement opaque de la direction qui a nié jusqu'au dernier moment des problèmes financiers pourtant bien réels  Philippe JEANPIERRE délégué CFDT de l'imprimerie Titoulet  

Philippe JEANPIERRE délégué CFDT

L'objectif pour les salariés maintenant, c'est de décrocher les fameuses primes supra légales qui pourront leur permettre de rebondir et de négocier un véritable  PSE,  plan de sauvegarde de l'emploi, pour tenter des reconversions. Manuel CARDOSO délégué CGT de l'imprimerie offset Titoulet regrette l'aveuglement de la direction du groupe familial qui conduit a ce désastre social et économique. 

Manuel Cardoso délégué CGT

La journée de lundi sera importante pour les salariés qui vont entamer ces négociations pour décrocher les primes supra légales , mais qui craignent dans le même temps que la direction assigne leur piquet de grève au tribunal. 

Une usine ultra moderne à l'arrêt  - Radio France
Une usine ultra moderne à l'arrêt © Radio France - Yves Renaud

Quelle est l'ambiance autour de l'usine ce week-end ?

Des salariés dépités qui regardent leur outil de travail avec beaucoup de regrets 

Des salariés qui ne comprennent pas comment on en est arrivé là