Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

La filière agroalimentaire résiste en région Centre-Val-de-Loire

Selon des données réunies par l'agence de développement économique régionale Dev'up, les entreprises de l'agroalimentaire parviennent à maintenir une activité malgré la crise du coronavirus.

L'usine Barilla compte désormais 8 lignes de production
L'usine Barilla compte désormais 8 lignes de production © Radio France - Gaëlle Fontenit

Le réseau Dev'up a interrogé près de 200 entreprises de la filière agroalimentaire en région Centre-Val-de-Loire. D'après les données qu'il a collecté, seules 25 seraient à l'arrêt total. 55% d'entre elles ont dû avoir recours à du chômage partiel ou des arrêts maladies pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Pour l'heure, la filière semble donc dans son ensemble bien accuser le coup. Mais il ne faudrait pas que le confinement dure trop longtemps : "L'accès aux matières premières représente une difficulté pour 39% des entreprises contactées et le transport de marchandises pour 24% d'entre elles". Enfin, 17% des entreprises interrogées s'inquiètent d'un accès aux emballages pour leurs denrées. 

Coup d’accélérateur pour la vente directe

Le confinement a contraint les consommateurs à repenser leurs systèmes d'approvisionnement et, soutenus par la région Centre-Val-de-Loire qui a mis en place avec la préfecture régionale une plateforme collaborative recensant les producteurs locaux prêt à vendre en direct, beaucoup proposent désormais de vendre leurs produits directement aux consommateurs, via des drives, de la vente à la ferme, des ventes en ligne ou encore des livraisons à domicile. 

Renforcement des règles sanitaires

Dans un contexte de crise sanitaires, toutes les entreprises agroalimentaires ont évidemment repensé leurs modes de production pour garantir la sécurité des collaborateurs et le respect des mesures d'hygiène tout au long de la chaîne de production. Dev'up cite ainsi l'exemple de l'entreprises "Les volailles de Blancafort" dans le Cher qui a fait installer un barnum sur son site pour créer des espaces supplémentaires pour les salariés en pause et éviter ainsi les regroupements.

Autre exemple cité, celui de l'entreprise Crudette dans le Loiret : une équipe est chargée de nettoyer toutes les heures toutes les surface en contact. 

Des élans de solidarités

Dev'up salue les initiatives de riverains qui, spontanément, ont fait preuve de solidarité avec les employés des entreprises de la filière. Ainsi, à Clion, dans l'Indre, des couturières sont venus apporter 400 masques qu'elles avaient confectionné aux salariés de l'entreprise Jean Hervé, spécialisée dans la production de pâte de fruits secs et pâte à tartiner notamment. Cette entreprise constate d'ailleurs une forte hausse de ces ventes en ligne.

Même surcroît d'activité chez le producteur de pommes de terre "Les 3 laboureurs" dans le Loiret : pour faire face à la demande, les équipes ont basculé sur un rythme en 3x8.

Chez Barilla, dans l'Indre, la direction parle d'une hausse d'activité de 40% depuis le début de la crise. L'entreprise fournit du pain de mie à la grande distribution.

Au total, la filière agroalimentaire emploie 11.911 salariés en région Centre-Val-de-Loire et représente un chiffre d'affaires de 3,2 milliards d'euros par an. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu