Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La filière automobile des Hauts-de-France attend beaucoup du plan de relance de l'Etat

Emmanuel Macron détaille ce mardi à Etaples, dans le Pas de Calais le plan d'aide à la filière automobile. Le secteur souffre énormément de la crise du coronavirus et "attend un soutien fort", explique la déléguée Picarde de l'Association de l'Industrie Automobile des Hauts-de-France.

Une usine Toyota à Onnaing dans le Nord près de Valenciennes. Une usine Toyota à Onnaing dans le Nord près de Valenciennes.
Une usine Toyota à Onnaing dans le Nord près de Valenciennes. © Radio France - Rémi Brancato

Emmanuel Macron a choisi le sous-traitant Valéo, à Etaples , près du Touquet (62), pour détailler son plan de soutien à la filière automobile. Le Chef de l'Etat est attendu sur place à 16h30.

Publicité
Logo France Bleu

Le Président de la République doit détailler les différentes aides à l'achat de véhicules électriques mais aussi à essence et diesel. Le bonus écologique pourrait passer de 6.000 à 8.000 euros pour l'achat d'une voiture électrique. Le système de prime à la conversion, appelé aussi prime à la casse, sera élargi aux modèles essence ou diesel récents, neufs ou d'occasion : le montant de la prime pourrait atteindre 2.000 euros et aller jusqu'à 4.000 euros pour les ménages les plus modestes

Un moyen pour les constructeurs d'écouler ces modèles aux stocks importants avec le confinement et l'effondrement des ventes depuis le mois de mars.

Le redémarrage dépendra du plan de relance

"Aujourd'hui l'activité redémarre doucement, c'est une reprise molle", observe Valérie Plantard, déléguée Picarde de l'Association régionale de l'Industrie Automobile (ARIA). En mars on a produit environ 20% des volumes habituels, tout s'est arrêté en avril, en juin on espère 30% et jusqu'à 80% en septembre mais tout dépendra du plan de relance."

Pour Valérie Plantard, "il est important d'axer ces achats vers la production made in France et vers des véhicules propres. Aujourd'hui il faut évidemment penser à faire repartir notre filière mais il faut aussi penser l'après."

L'intégralité de l'interview de Valérie Platard est à écouter ici .

Les chiffres clés de l'automobile dans les Hauts-de-France

La filière automobile représente environ 55 000 emplois dans les Hauts-de-France. Ce sont trois constructeurs (Toyota, Renault et PSA) et sept sites. Il ne faut pas oublier les équipementiers qui totalisent 400 entreprises et environ 30 000 salariés. 

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu