Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La filière du bois recrute en Creuse, des dizaines de candidatures venues de partout en France

-
Par , France Bleu Creuse

La Quinzaine du Bois, qui se déroule jusqu'à ce vendredi 16 octobre, présente les métiers de la sylviculture à des gens intéressés par ce secteur. Des Creusois mais aussi des candidats venus de partout en France ont manifesté leur intérêt pour la cinquantaine de postes proposés en Limousin.

La société de Bourganeuf Gaspar et Fils propose trois à cinq postes d'ouvriers forestiers
La société de Bourganeuf Gaspar et Fils propose trois à cinq postes d'ouvriers forestiers © Radio France - Jeanne Daucé

La Quinzaine du Bois se poursuit en Creuse, jusqu'à ce vendredi 16 octobre 2020. Une première édition en Limousin, pour présenter les métiers de la filière bois, mais aussi parler recrutement. En Nouvelle-Aquitaine, 56.000 emplois sont liés au bois, 9.500 en Limousin.  Malgré cela en Creuse le secteur peine vraiment à recruter. Pour changer des petites annonces via Pôle Emploi, les entrepreneurs ont présenté leur profession lors de la Quinzaine du Bois. Au programme : des minis conférences suivies d'entretiens d'embauche pour les candidats présents. Ce mardi 13 octobre, une demi-douzaine de candidats ont posé leurs CV pour les postes d'ouvriers forestiers proposés par la société Gaspar et Fils, basée à Bourganeuf. 

Ouvrier forestier, un métier exigeant physiquement

A 50 ans, Marc est en reconversion professionnelle. Après avoir travaillé comme cueilleur d'herbes sauvages puis dans la tonte de moutons, il se verrait bien continuer à travailler dans la nature, comme ouvrier forestier. "C'est un travail en extérieur et physique. Puis le soir quand je rentre, je peux décrocher et ne plus penser au travail, car j'ai travaillé comme indépendant et la journée ne finissait jamais".

Une fois en entretien avec le patron, Paulo Gaspar, oriente beaucoup l'échange beaucoup autour des exigences des métiers de la sylviculture. "C'est un métier très physique, où on travaille par tous les temps et il faut savoir avancer en équipe", prévient-il. 

Des candidatures venues de partout en France et même de l'étranger

Il y a trois à cinq postes d'ouvriers forestiers à pourvoir dans la société Gaspar et Fils. Mais Paulo Gaspar peine à recruter ! Le chef d'entreprise mise donc pour la première fois sur une mini conférence, suivie d'entretiens, pour trouver des candidats vraiment motivés : "Cela permet à des personnes de connaître notre métier et cela nous permet d'ouvrir de nouveaux horizons : nous avions aujourd'hui des gens venus de Marseille. Ils n'auraient pas fait le déplacement s'ils n'étaient pas intéressés par notre activité", conclut-il.

Sur cette première Quinzaine du bois, une soixantaine de candidats, venus de Creuse et d'ailleurs, ont montré leur intérêt pour la cinquantaine de postes proposés en Limousin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess