Économie – Social

La fin d'Elifrance à La Talaudière

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 15 septembre 2015 à 17:08

Les locaux d'Elifrance vidés de leurs salariés
Les locaux d'Elifrance vidés de leurs salariés © Radio France - Mathilde Montagnon

Le tribunal de commerce de Saint-Etienne se penche à 14h30 ce mercredi sur le dossier de la société Elifrance. Sauf surprise il devrait prononcer la liquidation judiciaire de l'entreprise qui emploie une centaine de salariés à La Talaudière. Aucun repreneur ne s'est fait connaître.

Elifrance qui fabrique des cartes électroniques et des panneaux photovoltaïques a sans doute été placée en redressement judiciaire beaucoup trop tard. c'était le 22 juillet dernier. Les caisses étaient déjà vides. Et puis surtout, il était pratiquement impossible de trouver un repreneur en moins de deux mois, surtout l'été période très calme si l'en est. Autre difficulté : le secteur photovoltaïque. Un marché structurellement compliqué en France depuis la fin des subventions de l’État et à cause de la concurrence asiatique. Concrètement, depuis 3 ans, Elifrance perdait 200 000 euros par mois selon les syndicats. Ce qui explique sans l'absence de repreneur. La question désormais c'est l'avenir des 100 salariés de La Talaudière. L'entreprise n'ayant plus de trésorerie, le financement du PSE est très compliqué. Enfin se pose également la question de la reconversion du site, de sa revitalisation.Un dossier suivi de près par les services de l’État.

Ce mardi, les délégués du personnel sont retournés dans les locaux d'Elifrance pour ranger leurs dernières affaires. Parmi eux ce salarié de 52 ans, dont 32 passés chez Elifrance (anciennement Flextronics). Très ému par cette page professionnelle et humaine qui se tourne.

Ce délégué du personnel a le coeur gros en faisant ses cartons

Le tribunal de commerce de Saint-Etienne se penche à 14h30 ce mercredi sur le dossier de la société Elifrance. Sauf surprise il devrait prononcer la liquidation judiciaire de l'entreprise.