Économie – Social

La fin de la trêve hivernale mobilise les associations bordelaises d'aide aux démunis

France Bleu Gironde mardi 1 avril 2014 à 7:00

A Bordeaux, des familles expulsées de leurs logements se sont retrouvés avec des associations girondines, place Pey Berland.
A Bordeaux, des familles expulsées de leurs logements se sont retrouvés avec des associations girondines, place Pey Berland. © Radio France - Cyrielle Bedu

La trêve hivernale est terminée. Chaque année, du 1er novembre au 31 mars, les personnes qui ne payent pas leur loyer ne sont pas expulsées. En 2013, en Gironde, 235 familles ont été expulsées de chez elles.

34 associations se sont rassemblées place Pey Berland pour dénoncer la fermeture d'hébergements d'urgence supplémentaires, ouverts cet hiver. Une centaine de places ont donc été fermées le 31 mars à l'occasion de la trêve des expulsions locatives.

En plus d'associations d'aide aux démunis, des familles récemment expulsées ou en passe de l'être étaient présentes Place Pey Berland pour sensibiliser le public à la question du droit au logement.

Pascal Paoli est directeur régional de la Fondation Abbé Pierre en Aquitaine. Il était présent à la manifestation.

" Les expulsions locatives sont un drame humain qui ne solutionne rien." — Pascal Paoli, de la Fondation Labbé Pierre

Pascal Paoli, de la Fondation Labbé Pierre, dénonce les expulsions locatives.

Les expulsions effectives avec le concours de la force publique ont doublé en 10 ans. Elles étaient au nombre de 13.000 en 2012.

 

La fin de la trêve hivernale mobilise les associations de droit au logement bordelaises.

Partager sur :