Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La fin programmée du tout diesel et du tout essence profite aux entreprises poitevines

-
Par , France Bleu Poitou

Après l'annonce du plan climat de Nicolas Hulot et d'une aide à venir sur l'achat d'un véhicule "propre" d'occasion, plusieurs entreprises poitevines se frottent les mains. Ces deux mesures vont doper leur activité, au point qu'elles ont prévu des recrutements supplémentaires.

Une borne de recharge installée par l'entreprise poitevine Bornes Solutions, sur le site du Futuroscope
Une borne de recharge installée par l'entreprise poitevine Bornes Solutions, sur le site du Futuroscope - Bornes Solutions

Châtellerault, France

Dans la Vienne, plusieurs entreprises ont parié sur la conception, la production ou l'installation des bornes de recharge. Après les annonces de Nicolas Hulot, elles se sentent confortées dans leur choix. Parmi ces entreprises, il y a Astragam, un fabriquant de bornes basé à Lhommaizé, dans le sud Vienne. Denis Auché, l'un de ses créateurs, a appris dans la presse qu'une aide à l'achat d'un véhicule "propre" d'occasion allait être créée. "Quand j'ai vu ça, je me suis dit "chouette, enfin"", explique-t-il. "Sur des marchés qui ne sont absolument pas matures, comme ça, il faut absolument aider les gens pour que la voiture électrique se démocratise".

Un effet "'Plan Climat" de Nicolas Hulot

Aider les consommateurs à acheter, c'est aussi aider les entreprises du secteur. La société châtelleraudaise Bornes Solutions, elle, s'occupe entre autres de l'installation des points de recharge. Depuis une semaine, son dirigeant, Jérôme Princet, constate un effet "Plan Climat" de Nicolas Hulot. Ce plan a été annoncé jeudi 6 juillet. Dans la foulée, les téléphones se sont mis à sonner, dans les bureaux. "On reçu de nouvelles commandes", explique le chef d'entreprise.

Un chiffre d'affaires multiplié par quatre

Bornes Solutions a reçu deux commandes, passées par des entreprises. Il y a aussi eu de nombreux coups de fils pour des prises de contact. Des coups de fils bien plus nombreux qu'en temps normal, ce qui laisse présager de très bonnes choses. "Avant cette annonce, on doublait notre chiffre d'affaire tous les six mois. Déjà, on était sur une forte croissance. Maintenant, on pense qu'il peut quadrupler tous les six mois", détaille Jérôme Princet. "Cela représente plusieurs centaines de milliers d'euros qu'on peut engranger en plus, par semestre." A-t-il pour autant touché le jackpot ? "On espère. Il faut toujours se méfier des effets d'annonce, il faut voir comment tout cela sera mis en oeuvre. Mais en tout cas, nous sommes prêts."

Des recrutements prévus dans la Vienne et dans le reste de la région

Prêt à répondre à la demande qui devrait exploser puisque tout ou presque reste à faire, pour équiper les particuliers. Sur les plus de 150 bornes installées par l'entreprise depuis sa création, en 2015, seules 20 l'ont été dans des copropriétés. Bornes Solutions a donc prévu des recrutements. "Une dizaine d'ici un an", explique Jérôme Princet. "Sur des profils chef de projet et des profils électriciens. L'objectif, c'est d'avoir une première personne en septembre et une deuxième en novembre. Peut-être même avant, en fonction de l'accélération de ces derniers jours".

Sur la dizaine de recrutements envisagés, la moitié seront effectués en Nouvelle Aquitaine. A Lhommaizé, Astragam aussi prévoit d'embaucher ces prochains mois. Sept ou huit personnes, cette fois-ci exclusivement dans la Vienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu