Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La foire de Châlons, deuxième foire agricole de France, officiellement annulée

C'est officiel, la 74ème édition de la foire agricole de Châlons-en-Champagne (Marne) est annulée. Bruno Forget, commissaire général de la deuxième plus grosse foire de France, le confirme ce mardi midi. En 2019, la foire avait attiré 250.000 visiteurs, loin de la jauge limite des 5.000 en vigueur.

Les rares structures déjà montées sont progressivement démontées ce mardi
Les rares structures déjà montées sont progressivement démontées ce mardi © Radio France - Martin Pinguet

"Je suis entre la colère et l'amertume" : la réaction ce mardi midi de Bruno Forget. Le commissaire général de la foire de Châlons-en- Champagne officialise l'annulation de la 74ème édition de la deuxième plus grosse foire agricole de France, derrière celle de Paris. Il n'a pas réussi à convaincre le Préfet de la Marne d'augmenter la jauge maximale de visiteurs au-delà des 5.000 imposés, coronavirus oblige. Dès vendredi, Pierre N'Gahane avait refusé d'accorder une dérogation à l’événement.

Organiser la foire avec moins de 5 000 visiteurs était impossible, pas rentable, selon Bruno Forget : "C'est 5 000 tout compris or rien qu'avec l'organisation on est déjà à 3 000 personnes."

"Je suis en colère parce qu'on n'essaie même pas ! - "Bruno Forget, commissaire général.

Le commissaire général de la foire de Châlons-en-Champagne n'a pas attendu que la Préfète de Région ne statue sur l'avenir de la foire de Strasbourg, prévue aussi du 4 au 14 septembre. Il se résigne à annuler purement et simplement l'édition 2020 après des dernières négociations menées sans succès avec les autorités. L'idée la plus récente avait été de sectoriser la foire afin d'accueillir 5.000 personnes par zone, idée trop complexe à mettre en place concédait hier Bruno Forget.

"C'est une décision unilatérale, sans discussion possible, je suis en colère parce qu'on essaie même pas". explique le commissaire général.Bruno Forget."Dans notre région, le virus n'est même pas actif, il faut qu'on apprenne à vivre avec et là on ne le fait pas. Pour moi c'était possible de l'organiser en toute sécurité, avec un certain nombre de règles à respecter, je ne comprends pas. Mettre 5 000 personnes dans 3 000 mètres carrés, c'est bien plus dangereux qu'en mettre 20.000 dans 130.000 mètres carrés." ajoute Bruno Forget, le commissaire général.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La foire en danger

Il pense aux quelques 700 exposants et à toutes les attentes qu'il y a autour de la foire qui représente des milliers d'emplois. L'organisation de l’événement coûte quatre millions d'euros, il affirme que "tout ce qu'on gagne à chaque foire est réinvesti et donc qu'il n'y a pas d'argent de côté. Si on a pas de subventions, il n'y aura pas de foire l'année prochaine", alerte Bruno Forget.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess