Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La foire internationale de Metz est-elle en train de s'essouffler ?

mardi 9 octobre 2018 à 12:19 Par Marie Roussel, France Bleu Lorraine Nord

Après onze jours de manifestation, la foire internationale de Metz s'est terminée lundi 8 octobre. Après une année excellente en 2017, le bilan de cette 83 ème édition est plus mitigé. Avec une fréquentation et un nombre d'exposants en baisse, certains commerçants hésitent à revenir l'an prochain.

Le bilan de la 83ème édition de la foire internationale de Metz est assez mitigé.
Le bilan de la 83ème édition de la foire internationale de Metz est assez mitigé. © Radio France - Bruno Marion

Metz, France

Après onze jours à la foire internationale de Metz, certains commerçants avouent être "contents de partir". En effet, après une très bonne année 2017, cette 83ème édition présente un bilan plus mitigé. Déjà en terme de fréquentation, le nombre de visiteurs est en baisse : 8 000 de moins par rapport à 2017, selon les premières estimations. "On sera au-delà des 170 000 personnes sur les onze jours de foire, à quelques poignées de visiteurs de l'édition de l'an passé", annonce le directeur général de Metz Expo Michel Coqué. 

Une foire trop chère ?

La raison de cette baisse est toute trouvée pour Thierry, qui tient un stand de vin. Selon lui, le prix des entrées est trop élevé. "Huit euros par personne, c'est beaucoup trop cher. Cela n'attire plus les foules. On voit la foire se dégrader, tous les ans", regrette le commerçant. En parallèle, le prix du stand augmente constamment. "Sur un petit stand comme celui-là on est à plus de 3000 euros". Présent au salon depuis quatre ans,  Thierry n'est pas certain de vouloir revenir l'an prochain. "Cette année, on rentre tout juste dans nos frais"

On voit dans les halls, il y a certains endroits qui sont vides par rapport aux autres années " - Michèle, habituée de la FIM

Un manque de rentabilité qui explique, en partie, pourquoi le nombre d'exposants est également en baisse cette année. La foire internationale de Metz est passé sous la barre des 600, avec 576 stands présents pour cette 83ème édition. Cette légère désertion n'a d'ailleurs pas échappé à Michèle, une cliente habituée de la FIM. "Le Casino de Luxembourg n'était pas là cette année. C'est dommage ! On voit dans les halls, il y a certains endroits qui sont vides par rapport aux autres années", regrette-t-elle.

Il y a beaucoup de foires en France qui souffrent, mais je crois que Metz tient la route" - Gaël, restaurateur

Mais le tableau cette FIM n'est pas tout noir. De nombreux exposants sont satisfaits de cette 83ème édition, qui a bénéficié d'une très belle météo. Gaël, restaurateur présent sur le salon depuis 1994, se frotte les mains. "C'est vrai qu'il y a beaucoup de foires en France qui souffrent mais je crois que Metz tient la route quand même. Par rapport à l'année dernière on a fait une hausse de notre chiffre d'affaire entre 5 et 10 %". 

Répartie sur 55 000 m2, la foire internationale de Metz reste, en matière de superficie, l'une des plus importantes de France.