Économie – Social

En 2015, la France n'est plus la première destination mondiale pour le ski

Par Virginie Salanson, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu lundi 19 septembre 2016 à 17:05

L'an dernier, il y a eu plus de skieurs aux États-Unis qu'en France.
L'an dernier, il y a eu plus de skieurs aux États-Unis qu'en France. © Getty -

C'est un chassé-croisé habituel, même s'il vaut toujours mieux être devant que derrière. La France a été détrônée par les États-Unis en tant que "première destination mondiale pour le ski" l'hiver dernier. La fréquentation des pistes françaises a baissé de 3%, selon "Domaines skiables de France".

C'est un classement qui évolue souvent en fonction des chutes de neige, chez l'un ou chez l'autre. En France ou aux États-Unis, la quantité de flocons détermine chaque hiver la hausse ou la baisse de la fréquentation sur les pistes de ski...et donc, la première place sur le podium. Pour l'an dernier, les États-Unis ont remporté la bataille 2015-2016 du nombre de skieurs, selon les chiffres publiés lundi 19 septembre par l'organisme "Domaines skiables de France".

Peu de neige dans les petites stations

Les pistes françaises accusent une baisse de fréquentation de 3% l'hiver dernier. 52 millions de journées-skieurs ont été vendues sur l'ensemble de la saison. Les États-Unis, eux, en ont enregistrées 53,9 millions. Cette contre-performance s'explique "par un démarrage très difficile en raison de l'absence de neige à basse et moyenne altitude, puis par une météo capricieuse créant des conditions d'exploitation perturbées", estime "Domaines skiables de France" dans son communiqué.

La Savoie et la Haute-Savoie tirent leur épingle du jeu

  - Aucun(e)
- Domaines skiables de France

© Infographie Domaines skiables de France

Les stations du Jura ont connu la plus forte baisse de fréquentation (-23% sur un an), devant les Vosges (-16%) et le Massif central (-15%). La Savoie (+1%) et la Haute-Savoie (+0,1%) tirent leur épingle du jeu, tandis que l'Isère, la Drôme et les Pyrénées ont limité la casse (-7%).

La neige artificielle comme remède miracle ?

"Domaines skiables de France" est un organisme professionnel qui réunit 238 opérateurs de remontées mécaniques en France. Toujours dans son communiqué, le syndicat professionnel appelle à "optimiser**" les systèmes de production de neige artificielle** "afin d'exploiter au mieux les périodes de froid du début de saison". En clair, selon DSF, la neige artificielle permettrait aux petites et moyennes stations de se créer une sous-couche de neige dès l'automne et donc d'assurer leur saison hivernale, quelque soit la météo.

Loin des records de 2008/20009

Si la France reste la première destination des skieurs en Europe l'hiver dernier, elle est cependant loin de ses années record. Lors de la saison 2008/2009, les stations de ski françaises avaient atteint un record absolu de fréquentation avec 58,9 millions de journées-skieurs, soit 11,7% de plus qu'aujourd'hui.