Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La fréquentation des halles gourmandes Gare du Sud à Nice chute au mois de juillet

-
Par , France Bleu Azur

Les halles gourmandes perdent de la vitesse après un mois inaugural record. En juillet, la fréquentation chute en moyenne de 20 à 40% en fonction des comptoirs. La faute à la chaleur et l'absence de climatisation.

Les brumisateurs en action pour rafraîchir les Halles Gourmandes
Les brumisateurs en action pour rafraîchir les Halles Gourmandes © Radio France - Fabien FOUREL

Nice, France

Les clients désertent les halles de la Gare du Sud à Nice ! Près de trois mois après l'inauguration des halles situées à l'emplacement de l'ancienne gare, quartier Libération, et après un premier mois record, la fréquentation s'effondre. La raison ? Il fait trop chaud dans l'enceinte des halles gourmandes. Souvent plus de 50 degrés derrières les fourneaux des comptoirs de restauration pendant l'épisode de canicule de ces derniers jours. Jean, qui gère le comptoir "Grillé", et ses pizzaïolos s'inquiètent de la situation. 

"Même moi le premier j'ai pas envie de venir ici parce qu'il fait trop chaud. On a facilement perdu 20% de chiffre d'affaire avec les fortes chaleurs, il faut climatiser la verrière."  Jean, restaurateur

"Il faut climatiser en urgence" L'inquiétude de Jean, restaurateur des Halles Gourmandes

Problème : impossible de climatiser avec de gros caissons extérieurs comme cela se fait dans les centres commerciaux, d'abord parce que les bâtiments de France protègent l'édifice "Gare du Sud". Ensuite parce que la Gare du Sud est ouverte à 80% sur l'extérieur ce qui serait une aberration écologique et économique.  

"Cela reviendrait à vouloir refroidir l'air extérieur." Norbert Petit, directeur de la société Bannimo qui gère l'édifice

La réponse de Norbert Petit de la société qui gère la Gare du Sud

La société sollicitée par la ville de Nice mène en ce moment une étude pour trouver des solutions. Des brumisateurs ont été installés, des ventilateurs également. Mais une autre solution est étudiée : le brassage d'air. Des tentatives localisées comme cela se fait aux halles Freyssinet à Paris pour faire descendre l'air frais. Il y a en tout cas urgence : après l'été vient l'hiver et le problème sera le même. Un coup de froid sera probablement jeté sur la fréquentation du lieu. 

Choix de la station

France Bleu