Économie – Social

La fronde des bailleurs sociaux contre la baisse des APL

Par Guillaume Farriol, France Bleu Paris jeudi 12 octobre 2017 à 13:41

Patrick Braouezec a réuni des bailleurs sociaux et des élus pour dénoncer la baisse des APL pour les HLM
Patrick Braouezec a réuni des bailleurs sociaux et des élus pour dénoncer la baisse des APL pour les HLM © Radio France - Guillaume Farriol

Des bailleurs sociaux et des élus de Seine-Saint-Denis se sont réunis ce mercredi autour du président de Plaine Commune Patrick Braouezec pour protester contre la baisse des APL dans les HLM. Une baisse qui sera accompagnée d’une diminution équivalente des loyers.

Pour les bailleurs, pas question de baisser les Aides personnalisées au logement (APL) dans les logements sociaux… C’est pourtant ce que demande le gouvernement : une baisse d’environ 60 euros qui sera totalement compensée par une diminution équivalente des loyers. Le problème est là : selon les bailleurs sociaux, réuni autour de Patrick Braouezec ce mercredi, cette chute des loyers entrainera un énorme manque à gagner. "Cela représente 2,4 millions d’euros en moins immédiatement, assure Anthony Daguet, président de l’Office public de l’habitat (OPH) d’Aubervilliers. Cette baisse des APL, et donc des loyers, détruirait notre capacité à construire des logements ou à rénover les logements sociaux que nous gérons". Réparer les ascenseurs, refaire la plomberie, rafraîchir la peinture : tout cela deviendra beaucoup plus compliqué avec la baisse de leurs revenus assurent les bailleurs sociaux. Les premiers signes de dégradations pourraient être ressentis dès la mise en place de la mesure.

Une menace pour l’emploi

Les pertes financières engendrées par la baisse des loyers affecteront également l’emploi selon plusieurs bailleurs sociaux : "Pour mon office, la ponction représente 45% de la masse salariale, explique Sébastien Longin, directeur de Plaine commune habitat. Inévitablement, il va y avoir une tension sur l’emploi en interne, mais également des répercussions sur l’emploi des entreprises partenaires puisque je pourrai moins investir ". Selon Sébastien Longin, les entreprises avec lesquelles il travaille verront leurs commandes baisser et seront donc elles aussi affectées par la diminution des loyers.

Problème de méthode

Patrick Braouezec, président de Plaine commune à l’origine de la réunion avec les bailleurs sociaux, dénonce un passage en force de la part gouvernement. "Il n’y a pas eu de concertation, cette décision de l’exécutif est inconséquente", explique-t-il.

Patrick Braouezec explique pourquoi il est fermement opposé à la baisse des APL et donc des loyers pour les HLM

L’élu devrait demander à être reçu à Matignon ou à l’Élysée dans les prochaines semaines. En attendant, plusieurs rassemblements sont prévus pour tenter de faire flancher l’exécutif. Ce samedi, les bailleurs sociaux et des élus franciliens manifestent devant l’Hôtel de Ville de Paris. Un autre rassemblement est prévu, mardi 17 octobre, cette fois devant l’Assemblée nationale.