Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La future usine de Douvrin produira 500.000 batteries électriques par an

-
Par , France Bleu Nord

L'entreprise ACC a présenté en détail la future usine de fabrication de batteries électriques pour voitures qui sera construite à cheval sur Douvrin et Billy-Berclau. A la clef: 1400 à 2000 emplois directs créés d'ici 2030.

ACC va racheter 34 hectares de terrain à la Française de Mécanique (PSA) qui n'utilise plus cet espace
ACC va racheter 34 hectares de terrain à la Française de Mécanique (PSA) qui n'utilise plus cet espace - © ACC

L'entreprise ACC, pour Automotive Cells Compagny, a levé le voile ce mardi 16 février sur ce que sera ce qu'on a appelé "l'Airbus des batteries": sa future usine de fabrication de batteries électriques à Douvrin, juste à côté de l'usine de la Française de Mécanique (PSA). ACC est une co-entreprise créée en 2020 par Saft (filiale à 100% de Total), par PSA et par Opel (filiale à 100% de PSA). 

Il y a en fait plusieurs étapes avant l'ouverture de l'usine de Douvrin. ACC va d'abord construire un site de Rercherche et de Développement à Bruges, près de Bordeaux, près d'un site déjà existant de Saft. Ensuite elle va construire une usine pilote à Nersac, près d'Angoulême. C'est seulement ensuite qu'elle va construire deux usines: celle de Douvrin / Billy-Berclau et une usine similaire en Allemagne à Kaiserslautern. 

Implantation sur le terrain de la FM

ACC va en fait racheter à la Française de Mécanique 34 hectares de terrain que la FM n'utilise plus puisqu'elle a, au fil des ans, compacté sa fabrication. ACC va conserver un quart des bâtiments existants sur ces 34 hectares. Pour le reste, les bâtiments existants seront détruits et ACC va en construire d'autres. Les travaux de construction doivent commencer début 2022, la production elle doit débuter en 2023 avec, au début, entre 350 et 400 salariés sur le site. A terme, d'ici 2030, il devrait y avoir entre 1400 et 2000 emplois directs. L'usine produira en 2030 environ 500.000 batteries de voiture électrique par an. 

D'anciens de Bridgestone embauchés par l'ACC?

D'anciens salariés de Bridgestone, l'usine de pneus de Béthune qui va fermer, seront-ils embauchés dans cette nouvelle usine? Il est trop tôt pour le dire selon Yann Vincent, le directeur général d'ACC : " On est dans une industrie très technologique, avec un procédé de fabrication très automatisé. On va avoir besoin de compétences pointues en maintenance, en conduite d'installation, en qualité, etc. Nous pensons avec les services de l'Etat, de l'emploi et de la formation qu'il doit être possible de requalifier un certain nombre de personnes qui auraient perdu leur emploi dans une entreprise locale". Mais impossible pour l'heure selon lui de dire si des ex-Bridgestone pourront y prétendre. Il explique que les profils recherchés seront justement finalisés dans les prochains mois. 

L'usine sera à cheval sur les communes de Douvrin et de Billy-Berclau
L'usine sera à cheval sur les communes de Douvrin et de Billy-Berclau - © ACC

Pourquoi s'installer à Douvrin? 

Le choix d'ACC de s'installer à Douvrin est stratégique. Tout comme pour le site de Kaiserslautern en Allemagne, le site de Douvrin se trouve juste à côté de la Française de Mécanique, le site de PSA spécialisé dans la fabrication de moteurs thermiques. Or, d'après ACC, compte-tenu des réglementations européennes de plus en plus contraignantes pour les constructeurs en matière de rejet de CO2, les voitures électriques vont fortement se développer, jusqu'à représenter la moitié du marché automobile en 2030. Selon Yann Vincent, "l'activité de production de ces moteurs thermiques va se réduire dans le temps. Le groupe PSA a donc souhaité poussé cette implantation pour des raisons de transition énergétique. En s'installant là, on apportera une solution peut-être partielle à ce qui de toute façon aurait été un problème."

Les habitants invités à s'exprimer sur le projet 

C'est une obligation légale pour un projet d'une telle ampleur: une concertation légale de deux mois est organisée du 25 février jusqu'au 23 avril. L'enjeu est de recueillir les avis des habitants sur ce projet, sa pertinence, sa viabilité, sur ses différents impacts. Cette concertation est menée par des "garants indépendants", sous l'égide de la Commission Nationale du Débat Public. Cette concertation concerne les 114 communes et leurs 532.000 habitants, invités à s'exprimer au cours de débats en ligne, de réunions publiques ou via la plateforme internet dédiée. A l'issue de la concertation légale, ACC aura l'obligation légale d'argumenter ses réponses aux observations faites. Viendra ensuite une deuxième phase, celle de l'enquête publique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess