Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La gendarmerie passe par Pôle Emploi pour recruter en Rhône-Alpes

dimanche 15 avril 2018 à 18:23 Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Saint-Étienne Loire

La gendarmerie nationale cherche à recruter 1 100 personnes en Rhône-Alpes : 600 gendarmes adjoints volontaires et près de 500 sous-officiers. À la fois par le biais de son site internet et en faisant appel à Pôle Emploi.

Les postes de gendarmes adjoints volontaires permettent de faire découvrir les métiers de la gendarmerie à des jeunes de 17 à 26 ans.
Les postes de gendarmes adjoints volontaires permettent de faire découvrir les métiers de la gendarmerie à des jeunes de 17 à 26 ans. © Radio France - ER

Saint-Galmier, France

La convention vient tout juste d'être signée entre Pôle Emploi et le général qui commande la gendarmerie nationale en Rhône-Alpes, les services de gendarmerie s'apprêtent à transmettre les fiches de poste et autres éléments permettant à l'organisme de communiquer aux demandeurs d'emploi les opportunités offertes par cette importante vague de recrutement.

600 gendarmes adjoints volontaires et 500 sous-officiers

Les postes sont effectivement nombreux : 600 gendarmes adjoints volontaires et près de 500 sous-officiers doivent être recrutés cette année. La gendarmerie nationale dispose bien d'un site internet dédié mais avec Pôle Emploi, elle veut gagner en visibilité et toucher un public plus large.

Les jeunes de 17 à 26 ans, sans qualification particulière peuvent ainsi découvrir le métier en devenant gendarmes adjoints volontaires, après avoir passé des sélections et une formation. Ensuite en unité, ils assistent les titulaires. Certains poursuivent en tentant le concours d'entrée à l'école de sous-officiers. 

C'est aussi sous ce statut que sont aussi recrutés les différents métiers dont certaines unités peuvent avoir besoin pour fonctionner : cuisinier, mécanicien, armurier, secrétaire, comptable...

Être gendarme adjoint volontaire, l'occasion pour Neil, 21 ans, en poste à Saint-Galmier de confirmer une vocation.

Rencontre avec deux jeunes de 21 ans en poste à Saint-Galmier et Chazelles-sur-Lyon.