Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Grande traversée des Alpes est-elle en danger ?

lundi 2 avril 2018 à 3:35 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

Les deux régions Auvergne Rhône Alpes et Sud (anciennement PACA) sont-elles en train de renoncer au tourisme itinérant ? C'est la question que pose l'association GTA (Grande traversée des Alpes) qui voit ses subventions régionales fortement diminuer.

La GTA assure la promotion de plusieurs grands itinéraires de randonnée pédestre, cycliste et moto dans les Alpes du Léman à la Méditerranée
La GTA assure la promotion de plusieurs grands itinéraires de randonnée pédestre, cycliste et moto dans les Alpes du Léman à la Méditerranée © Radio France - Stéphane Guiochon

Francin, France

Les deux régions Auvergne Rhône Alpes et Sud (anciennement PACA) sont-elles en train de renoncer au tourisme itinérant ? Cc'est la question que pose l'association GTA (Grande Traversée des Alpes). Depuis 47 ans, la GTA  promeut ce tourisme estival du Léman jusqu'à Menton, s'occupe d'une signalétique unique d'un département à l'autre sur les sentiers de randonnées, sur les routes des grands cols très prisés des cyclistes et des motards.  L'association s'occupe du recensement des hébergements sur ces parcours, des cartes et des guides distribués aux touristes.  

Le tourisme itinérant dans les Alpes rapporte 17 millions d'euros chaque année

Or les deux régions qui contribuent à hauteur de 60 % au fonctionnement de la GTA ne répondent plus. La semaine dernière, le président de la GTA a refusé de présenter un budget prévisionnel pour cette année. Guy Chaumereuil rappelle que c'est toute l'économie du tourisme itinérant en montagne qui est en jeu. Un tourisme de quelque  50 000 visiteurs chaque été, pour 17 millions d'euros de retombées.

Guy Chaumereuil, le président de la GTA, demande à comprendre la stratégie des deux régions du nord et du sud des Alpes concernant le tourisme itinérant

"La saison d'été est courte" souligne le propriétaire de l'hôtel Belvédère à Séez qui compte sur le travail de promotion de la GTA

Au moins 300 hébergeurs sur le parcours des six itinéraires (à pieds, à vélo, ou à moto) promus par la GTA sont adhérents à l'association. Daniel Van Den Heuvel  est propriétaire de l'hôtel familial Belvédère à Séez, au pied du col du Petit-Saint-Bernard. Il ne conçoit pas que les professionnels du tourisme d'été en Tarentaise et en Maurienne se passent du travail de promotion de la GTA. 

Le propriétaire de l'hôtel Belvédère à Séez sous le Col du Petit-Saint-Bernard, Daniel Van Den Heuvel compte sur la promotion de la GTA de la route des grands cols pour assurer une bonne saison d'été.

Le président de la GTA se donne le mois d'avril pour connaître la position des deux régions. Ensuite il prendra les décisions qui s'imposent pour l'association basée à Francin et qui emploie huit salariés.