Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Psychiatrie : la grève continue à l'hôpital de Niort

-
Par , France Bleu Poitou

C'est la 5e semaine de grève dans le secteur psychiatrie de l'hôpital de Niort. Le mouvement a été reconduit pour la journée de vendredi. Les grévistes réclament plus de moyens.

Les grévistes réunis devant l'hôpital de Niort ont reconduit le mouvement
Les grévistes réunis devant l'hôpital de Niort ont reconduit le mouvement © Radio France - Noémie Guillotin

Ils ne lèvent pas le camp. Le mouvement de grève engagé depuis cinq semaines au service psychiatrie se poursuit à l’hôpital de Niort, à l'appel de FO et de la CGT. Depuis une dizaine de jours, les personnels mobilisés ont même installé quelques tentes devant l'entrée principale et se relaient jour et nuit. D'autres services ont rejoint le mouvement en début de semaine : la médecine gériatrique, les soins de suite, les soins palliatifs....

"On est en grande souffrance, on manque cruellement de personnels et les patients on s'en fiche", confie Natacha, infirmière depuis 10 ans en psychiatrie.

"Augmenter les traitements des patients, les laisser devant la télé, ne pas passer de temps avec eux, ce n'est pas ça notre travail. C'est au minimum d'être présents auprès d'eux et les écouter", Natacha, infirmière en psychiatrie

Des personnels à bout. "On n'a plus de vie, on s'auto-remplace et j'ai des collègues qui partent. Des infirmiers diplômés de deux ans qui disent moi j'arrête. C'est grave", raconte Jacotte, elle aussi dans le secteur psychiatrie.

Une nouvelle rencontre avec la direction a eu lieu ce jeudi. "Des portes sont ouvertes mais ça ne suffit pas", estiment les syndicats mobilisés. 

Les grévistes ont installé un campement devant l'entrée de l'hôpital de Niort - Radio France
Les grévistes ont installé un campement devant l'entrée de l'hôpital de Niort © Radio France - Noémie Guillotin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu