Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La grève des éboueurs de Brest Métropole reconduite

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les agents chargés de la collecte des déchets dans les huit communes de Brest Métropole sont en grève depuis mercredi. Ils demandent notamment une hausse de salaire. Le mouvement a été reconduit après une réunion avec les élus ce vendredi.

La trentaine de camions chargée du ramassage des déchets reste au dépôt depuis mercredi
La trentaine de camions chargée du ramassage des déchets reste au dépôt depuis mercredi © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Les poubelles et les conteneurs de déchets enterrés risquent de déborder dans les huit communes de Brest Métropole dans les prochains jours. Plus de 90% des agents chargés de la collecte sont en grève depuis mercredi, et les camions restent bloqués au centre technique. 

Prime salariale et meilleurs équipements

"Il y a un _ras-le-bol général sur le manque d'équipements de protection et sur nos salaires_, ça fait des années qu'on a pas eu d'augmentation", lâche Jean-Philippe Liégaux, éboueur depuis 14 ans. Il touche 1.400 euros net par mois. Les grévistes demandent à percevoir 200 euros supplémentaires par mois. "On a un métier qui n'est pas reconnu comme difficile, alors que ça devrait l'être", estime Jérôme Quinquis, représentant du syndicat SUD.

"On travaille quelque soit la météo, on rechausse parfois à cinq heures du matin les chaussures et le pantalon encore trempés de la veille, explique-t-il. On estime qu'on devrait avoir la prime dont certains autres services, comme les conducteurs de balayeuses par exemple, bénéficient". "On a du mauvais matériel, _les tenues ne sont pas vraiment adaptées_", renchérit son collègue. 

Des discussions avec les élus

Une première réunion a été organisée la semaine dernière en amont de la grève avec les élus de la collectivité. Une seconde ce vendredi matin, avec Bernadette Abiven, chargée du personnel de la métropole, a permis d'avancer : "ça s'est mieux passé, on s'est sentis plus écoutés et ils ont l'air plus ouverts au dialogue", explique Jean-Philippe Liégaux. Sentiment partagé du côté de la collectivité.

Une nouvelle réunion doit avoir lieu en début de semaine prochaine. Les éboueurs trancheront ensuite sur la suite du mouvement. D'ici là, la mairie de Brest appelle les habitants à ne pas laisser leurs bacs sortis sur les trottoirs et à les rentrer chez eux, jusqu'à ce que la collecte reprenne.  

La situation pourrait devenir compliquée dès ce week-end pour les restaurants et commerces qui, habituellement, paient pour un ramassage de leurs ordures même le samedi. En pleine période de fêtes et de marché de Noël, les éboueurs sont bien conscients de l'image que renverraient des sacs poubelles s'amoncelant sur les trottoirs."C'est notre moyen de pression à nous", conclut Jérôme Quinquis

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu