Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

La hausse du prix du porc est partie pour durer

Les syndicats de la charcuterie ont annoncé mercredi que la hausse des cours du porc était partie pour durer, à cause de la peste porcine africaine.

Cochon dans sa porcherie
Cochon dans sa porcherie © Radio France - Martine Bréson

Des prix à la hausse sur le marché du porc, ce n'est pas fini ! C'est ce qu'ont annoncé, mercredi, les syndicats de la charcuterie. L'épidémie de peste porcine africaine - qui est arrivée en Asie et a créé une pénurie sur le continent - a fait s'envoler les cours l'an dernier : + 140 %. 

La situation devrait être la même en 2020 : des cours "sous tension, malgré le ralentissement de la demande mondiale lié à la crise du Covid19", affirme l'interprofession de la charcuterie.

Les éleveurs peuvent s'en satisfaire. C'est moins bon pour les entreprises de transformation, estiment les syndicats qui pensent que les charcutiers, à la tête de petites PME la plupart du temps, pourraient être un peu plus fragilisés, alors que 2/3 de ces entreprises ont connu une baisse de chiffre d'affaire durant le confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu