Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La hausse du prix du carburant a des répercussions chez les professionnels de la route dans l'Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre
Auxerre, France

Un nouveau coup dur pour les automobilistes. Depuis le 1er janvier les carburants ont augmenté : + 7.6 centimes en moyenne pour le diesel et 4 centimes pour l'essence.

Près de 8 centimes de plus pour le diesel
Près de 8 centimes de plus pour le diesel © Maxppp - photo d'illustration

Le gouvernement souhaite aligner  progressivement le prix du diesel sur celui de  l'essence.  Une décision qui a un impact pour les ménages mais aussi pour les professions qui utilisent beaucoup leur véhicule.  A commencer par les artisans qui ne devraient toutefois pas répercuter cette hausse sur leur client.  Mais pour Jean-Pierre Richard le  président départemental de la CAPEB  la confédération des artisans et petites entreprises du bâtiment. Cette hausse va avoir de graves répercussions :"Non seulement c'est une atteinte à la trésorerie des entreprises, mais pensons  à nos salariés qui parfois font quarante kilomètres chaque jour pour venir au travail. C'est une atteinte directe à leur pouvoir d'achat. Ils nous diront  qu'il faut qu'on les augmente, je ne vois pas comment on va faire."

Une atteinte à la trésorerie des entreprises et au pouvoir d'achat des salariés - Jean-Pierre Richard président de la CAPEB 89

La CAPEB compte plus de 600 adhérents dans l' Yonne et  2 500 salariés. Autre profession impactée par cette mesure : les infirmières libérales. Elles parcourent en moyenne  entre 20 et 40 000 km par an explique Sabrina Durdan, la présidente dans l' Yonne du SNIL, le syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux :" On est encore les seuls professionnels à se déplacer à domicile. Les kinés n'y vont plus, les médecins non plus. Si on veut garder une offre de soin à domicile il va falloir trouver une solution. Si la charge devient trop importante en matière de carburant pour les cabinets, on risque de dire effectivement qu'on ne se déplace plus trop loin."

_On est encore les seuls professionnels à se déplacer à domicile -_Sabrina Durdan, infirmière libérale ,présidente du Snil 89

Les 400 infirmières libérales du département espèrent que le remboursement de leur frais kilométriques, le plus bas des professions libérales, sera du coup renégocié cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess