Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La LGV Bordeaux-Paris, six mois après : la hausse des prix de l'immobilier doit encore durer

-
Par , France Bleu Gironde

C'est un des effets observés depuis quelques années à Bordeaux, et qui s'est accentué en 2017 avec la mise en service de la Ligne à Grande Vitesse rapprochant Bordeaux à 2h04 de Paris : le prix de l'immobilier a explosé en dix ans à Bordeaux. La hausse devrait encore durer, mais moins fortement.

Le prix de l'immobilier va-t-il continuer à grimper à Bordeaux ?
Le prix de l'immobilier va-t-il continuer à grimper à Bordeaux ? © Maxppp -

Les potentiels acquéreurs Bordelais ont perdu l'équivalent d'une pièce, dans leur capacité d'investissement ces dix dernières années, tellement le prix de l'immobilier a grimpé à Bordeaux. L'effet LGV a accentué cette tendance en 2017. La hausse va-t-elle se poursuivre et dans quelle proportion ? Trois questions à Michel Ballon. Il tient une agence immobilière dans le quartier des Chartrons à Bordeaux et il est administrateur de la FNAIM en Gironde.

France Bleu Gironde : les prix vont-ils continuer à augmenter à Bordeaux ?

Michel Ballon : les prix sont déjà très élevés dans le cœur de Bordeaux. Ils ne vont pas se multiplier par 2 comme on l’a observé depuis 7 ans. Ça va encore un peu monter dans les années à venir mais pas dans les mêmes proportions. En tous cas, ça ne baissera pas, dans les 2 ou 3 ans qui viennent. Pour une raison simple : Bordeaux est médiatisée et continue à attirer, notamment avec le phénomène LGV. Mais il fait relativiser et différencier Bordeaux-centre, de Bordeaux extra-boulevards, voire au-delà de la rocade, où les prix n’augmentent pas tant que ça, loin de là…

Quel est le prix moyen du mètre carré aujourd'hui à Bordeaux ?

Il faut compter pour les Chartrons et Nansouty en moyenne : 4500 à 5000 euros le mètre carré. Mais ça peut monter à 8000 aux Chartrons et même encore plus parfois dans le Triangle d’Or. Rive droite à la Bastide, c’est encore très abordable : 2500 à 3000 euros. Le quartier Caudéran était très prisé à une époque. Aujourd'hui, vous pouvez trouver des maisons ou appartements à 2500 euros le mètre carré.

Comment expliquer ce phénomène ?

Bordeaux est partie de très bas. Bordeaux était très mal cotée, il y a 20 ans. Aujourd'hui, la rareté fait le prix. Et parfois, c'est totalement fou. On peut parler d'un engouement pour certains quartiers lié à un certains snobisme, un peu comme ce qui peut se passer sur les Champs Elysées à Paris… ça repose sur la rareté et parfois on ne sait quoi ! Il faut dire aussi que certains vendeurs exagèrent. Et comme certains acheteurs (Parisiens, investisseurs ou autres), trouvent ça normal, ça part !

A LIRE AUSSI :

La LGV Bordeaux-Paris a dopé la clientèle affaires à la SNCF

Dans le match train-avion, Air France a perdu 25% de passagers entre Bordeaux et Paris

Choix de la station

À venir dansDanssecondess