Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La librairie l'Eau Vive à Avignon lance un appel aux dons pour ne pas fermer

vendredi 31 mars 2017 à 5:54 - Mis à jour le vendredi 31 mars 2017 à 10:21 Par Aurélie Lagain et Charlotte Lalanne-Labeyrie, France Bleu Vaucluse

La librairie indépendante jeunesse des rues piétonnes d'Avignon lance un appel à la solidarité, après des difficultés financières. Près d'un quart de la somme a été récolté en trois jours !

L'eau vive à Avignon
L'eau vive à Avignon © Radio France - Charlotte Lalanne

Rue Vieux Sextier, Avignon, France

À Avignon, l'Eau Vive risque de fermer. Cette librairie jeunesse indépendante des rues piétonnes ne se remet pas d'une perte d'un très gros marché public en 2014. Cela représente 20% de son chiffre d'affaires.

"Faut que ça marche !" - L'une des gérantes de la librairie

"On connaît de grosses difficultés financières depuis deux ans. On a perdu un gros marché public au moment où on remboursait encore un emprunt lié au rachat de la librairie. Malheureusement c'est 20% du chiffre d'affaires en moins, "explique Amandine Lévêque, l'une des deux gérantes. Parce que pourtant, la librairie marche : "On a un chiffre d'affaire magasin qui monte tout doucement tout le temps, mais ça ne suffit pas à colmater la brèche."

"Ca ne suffit pas à colmater la brèche" - Amandine Lévêque

Il lui faut au moins 55.000 euros pour se remettre sur pied.

Plus de 13.500 euros collectés en trois jours

Les nouvelles gérantes ont lancé une campagne de financement participatif, pour lever des fonds sur internet, jusqu'au 12 mai.

Les deux gérantes de L'eau vive à Avignon - Radio France
Les deux gérantes de L'eau vive à Avignon © Radio France - Charlotte Lalanne

Les habitués ont déjà commencé à se mobiliser, plus de 200 dons relèvent les cogérantes, plus de 13.500 euros soit près du quart de la somme recherchée, ont déjà été collectés... en trois jours !

Charlotte Lalanne est allée à la librairie

"Il y a un très bel élan de solidarité pour nous aider à franchir cette étape des 40 ans ! Si ça ne se passe pas bien, ça sera le dépôt de bilan. Si on disparaît, on manquera cruellement au centre-ville." - Dominique Bastide, co-gérante

Si les dons affluent, c'est que la librairie, du haut de ses presque 40 ans est une institution à Avignon. La clientèle va du centre-ville à des dizaines de kilomètres. A l'intérieur, une fillette bouquine une BD. Et le clientes s'inquiètent. "Ca serait complètement tragique", dit l'une. "C'est un endroit magique", explique Séverine, bibliothécaire, et passionnée par l'endroit.

"Ça serait complètement tragique !" - Séverine, une cliente

"Je trouve un plaisir à me trouver dans cette boutique, c'est presque une deuxième maison", explique cette autre cliente. "Quand on vient ici on vient chercher quelque chose qui sort de l'ordinaire. Ici, il y a de la différence : On vient pour quelque chose et on voit plein d'autres choses auxquelles on n'aurait pas pensé!"

"Ici, il y a quelque chose qui sort de l'ordinaire" - Une cliente

L'eau vive, une parenthèse au calme pour les jeunes lecteurs - Radio France
L'eau vive, une parenthèse au calme pour les jeunes lecteurs © Radio France - Charlotte Lalanne