Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Liquidation judiciaire prononcée pour la librairie Gibert Joseph de Clermont-Ferrand

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Après 24 heures de réflexion, le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand a finalement prononcé la mise en liquidation judiciaire de la librairie Gibert Joseph de Clermont-Ferrand, avec autorisation de poursuivre l'activité pendant 2 mois.

Les salariés de Gibert Joseph devant le tribunal de commerce de Clermont-ferrand apprennent que leur librairie  est mis en liquidation judiciaire
Les salariés de Gibert Joseph devant le tribunal de commerce de Clermont-ferrand apprennent que leur librairie est mis en liquidation judiciaire © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

Les quelques espoirs qu'entretenaient encore les salariés de la librairie clermontoise Gibert Joseph se sont envolés à la lecture du jugement prononcé ce mercredi. Les juges ouvrent la procédure de liquidation judiciaire et autorisent la poursuite de l'activité pour une période de deux mois à partir de la date de cessation de paiement, à compter du 1er mai. Ils fixent au 30 juin 2020 l'expiration du délai dans lequel les offres devront parvenir au liquidateur maître Raphaël Petavy à Chamalières. 

Jean-Philippe Baré, le représentant du personnel, est déçu mais fataliste. "J'ai senti un tribunal dans l'empathie avec les salariés de Clermont-Ferrand, mais on ne connait pas l'état des comptes de l'entreprise. On se raccrochait toujours à un petit espoir, donc il y a une petite déception." Le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand était le dernier à se prononcer. Il y a quelques jours les librairies Gibert Joseph d'Aubergenville (Yvelines) et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ont aussi été mises en liquidation judiciaire, avec un délai d'un mois pour la seconde.

Les salariés de Gibert-Joseph devant leur magasin à Clermont-Ferrand.
Les salariés de Gibert-Joseph devant leur magasin à Clermont-Ferrand. © Radio France - Claudie Hamon

"Pour la direction, on n'est rien. Ils ne connaissent même pas nos noms. Ils n'ont même pas daigné nous saluer à la sortie du tribunal, mardi." - Valérie, une salariée de Gibert Joseph à Clermont-Ferrand

Jean-Philippe Baré ne veut pas refaire l'histoire, mais il se dit "bien conscient que le problème remonte à une dizaine d'années. Les décisions qui auraient du être prises qui ne l'ont pas été et celles qui ont été prises et qui n'auraient pas dû l'être ont aussi engendré la situation que nous sommes en train de vivre." Les 14 salariés (dont deux en contrat à durée déterminée) n'ont pas été payés au mois de mai. Ils attendent, impuissants, la suite de la procédure qui va les conduire au licenciement sauf si un repreneur bien improbable se manifeste avant la fin du mois de juin. 

Mais tous savent que la période n'est pas propice avec l'épidémie de coronavirus, qui a mis l'économie française sur les genoux. Les mines étaient tristes et désabusées, ce mercredi, quand Jean-Philippe Baré le représentant des salariés leur a lu le jugement du tribunal de commerce. "On y croyait pas trop", explique Valérie, l'une des salariées. "On espérait un petit peu, mais trop c'est trop ! C'est fait d'une façon trop brutale, sans respect. Pour la plupart, on a 40 ou 50 ans, et on se demande ce qui nous arrive. Ce sont des choses qui ne se font pas" 

Le tribunal de commerce a autorisé la poursuite de l'activité pendant deux mois encore, mais pour les salariés, une reprise dans ces conditions leur paraît peu probable, et surtout, le cœur n'y est plus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess