Économie – Social

La mairie de Châtel-sur-Moselle s'attaque aux dégradations de son gymnase

Par Marie Roussel et Laurent Watrin, France Bleu Sud Lorraine lundi 12 décembre 2016 à 16:44

Le gymnase de Châtel-sur-Moselle coûte 40 000 euros à la mairie chaque année (illustration).
Le gymnase de Châtel-sur-Moselle coûte 40 000 euros à la mairie chaque année (illustration). © Maxppp - Michel Clementz

Vingt ans que le gymnase vosgien de Châtel-sur-Moselle existe. A l'âge s'ajoutent aussi les dégradations de l'équipement. Pour lutter contre les incivilités, la mairie prend les choses en main : désormais chaque responsable devra faire un état des lieux après l'utilisation de l'équipement.

Un banc descellé, un panneau de sortie de secours détruit... Ces dégradations sur le gymnase de Châtel-sur-Moselle exaspèrent la mairie. "Ce sont des petites choses mais après, c'est comme la violence, on commence petit, et puis à l'arrivée, ce sont des choses qu'on ne maîtrise plus", affirme Eric Lévêque, adjoint au maire chargé des travaux.

Pour lutter contre ces incivilités, la mairie vosgienne a donc décidé de prendre les choses en main. Désormais chaque responsable devra faire l'état des lieux comme l'explique Eric Lévêque :

Ce qu'on voulait c'est que chaque association fasse un auto-contrôle, un état des lieux sommaire. On a mis en place des cahiers de liaison, qui permettent de noter la date et l'heure, d'avoir une traçabilité et de responsabiliser les gens.

Eric Lévêque, adjoint au maire chargé des travaux de Châtel-sur-Moselle veut lutter contre les dégradations du gymnase.

Un dispositif plutôt bien accueilli par les utilisateurs selon l'élu. Un président d'association a déjà envoyé un mail pour effectuer l'état des lieux après l'utilisation de son club du gymnase.

Il n'y a pas forcément de sanctions derrière. De toute façon dans le dialogue on arrive toujours à progresser. Ou au moins on recadre les choses. C'est dans le rôle d'un élu.

Un bon principe selon Daniel Giroux, responsable du club de volley, alias "le gueulard". Chaque fois qu'il observe une dégradation dans le gymnase, il va à la mairie signaler les détériorations :

J'estime que ça ne doit pas se dégrader. Si un jeune fait le bordel, avec moi il va dans les tribunes et la séance d'entraînement se termine pour lui. Il ne se conduit pas comme ça chez lui, pourquoi il le ferait ici ?

Une idée qu'approuve aussi le principal du collège, Michel Bourdon. Les enseignants veillent bien à ce que les 400 élèves prennent soin du gymnase. "Nous sommes dans l'éducatif, nous leur apprenons à se responsabiliser", assure Michel Bourdon.

Le reportage de Laurent Watrin.

Le gymnase de Chatel-sur-Moselle coûte environ 40.000 euros par an à la collectivité.