Économie – Social

La mairie de Tours triple son budget pour sécuriser et maintenir la braderie

Par François Desplans, France Bleu Touraine lundi 22 août 2016 à 19:50

Tous les visiteurs seront contrôlés et fouillés avant d'accéder à la braderie
Tous les visiteurs seront contrôlés et fouillés avant d'accéder à la braderie © Radio France

Pour sécuriser les 13 km de linéaires de cette braderie 2016, la mairie de Tours va installer une centaine de plots en béton et embauchera une centaine d'agents de sécurité privés. Au total, pour la ville, la facture sera de 150 000 euros contre 45 000 euros les années précédentes.

L'événement de la rentrée tourangelle qui accueille chaque année plus de 200 000 personnes aura bien lieu le dimanche 4 septembre. La préfecture l'avait annoncé vendredi, la mairie de Tours le confirme ce lundi soir. Mais pour maintenir un tel événement, il a fallu élaborer un dispositif de sécurité exceptionnel.

Le périmètre de cette manifestation sera un peu plus resserré que les années précédentes. Sur 14 km de linéaires habituellement, on n'en comptera cette année que 13. Principal changement, le vide grenier installé habituellement boulevard Heurteloup et Béranger migrera en grande partie tout autour de la place de la Résistance. Pour le reste, ça ne bouge pas, vous pourrez chiner tout le long de la rue Nationale, jusqu’en haut de l'avenue de Grammont. Les commerçants vous attendent également rue des Halles, du Commerce, ainsi que rue de Bordeaux et rue Charles Gille.

La braderie 2016 ne perdra q'un petit km de linéaire sur les boulevards - Aucun(e)
La braderie 2016 ne perdra q'un petit km de linéaire sur les boulevards

En revanche tous les accès à la braderie seront surveillés et gardés. Pour cela une centaine de vigiles seront déployés sur ces 43 points d'entrée pour fouiller et contrôler tous les visiteurs sans exception. Des points d'entrée balisés par une centaine de plots en béton, emmenés dans la nuit par 8 semi remorques pour empêcher toute voiture ou camion bélier.

Tous les commerçants ambulants seront préalablement contrôlés et fouillés par la police municipale.

Tout cela a bien sûr un coût : 150 000 euros pour la ville de Tours. Contre 45 000 les années précédentes.

Par ailleurs, la vente de pétards et d'objets tranchants comme des couteaux de cuisine sera interdite le jour de la braderie.

Partager sur :