Économie – Social

La maison Piganiol lance sa 1ère vente d'usine de parapluies à Aurillac

Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 19 mai 2017 à 15:00

Une ouvrière en plein travail à l'atelier de l'usine Piganiol à Aurillac
Une ouvrière en plein travail à l'atelier de l'usine Piganiol à Aurillac © Maxppp - Pascal Chareyron

Depuis 1884, la maison Piganiol fabrique des parapluies à Aurillac. Plus de 130 ans après, l'entreprise familiale organise sa première vente directe à l'usine aujourd'hui et demain.

Vous en avez peut-être un chez vous... un fameux parapluie Piganiol! Le produit d'une entreprise familiale qui est devenue au fil du temps une marque reconnue, 100% aurillacoise. L'usine située au 9 rue Ampère à Aurillac n'avait jusqu'à aujourd'hui jamais ouvert ses portes à la population. La vente se déroule aujourd'hui et demain de 10h à 18h non-stop. 4500 parapluies sont proposés à la vente à des prix réduits: de -30 à -60%.

Bien montrer aux gens qu'il y a encore de la production dans la maison Piganiol

Matthieu Piganiol, actuel dirigeant de la maison Piganiol - Maxppp
Matthieu Piganiol, actuel dirigeant de la maison Piganiol © Maxppp - Pascal Chareyron

Depuis 2003, c'est Matthieu Piganiol, le 5ème de sa génération, qui dirige l'entreprise. En discutant avec des habitants, il s'est rendu compte que beaucoup n'étaient pas au courant de l'activité de la maison Piganiol "les gens pensaient que la maison Piganiol n'existait plus, alors je me suis dit c'est dommage!". Cela a été pour lui l'élément déclencheur: "je voulais bien montrer au gens qu'il y a encore de la production".

Matthieu Piganiol a décidé d'arrêter la production de parapluies aujourd'hui et demain afin que les 35 salariés de l'entreprise puissent être en relation directe avec les clients.

Une mauvaise année mais l'aventure Piganiol continue

Lorsque l'on fabrique des parapluies, les ventes, inévitablement, dépendent des conditions météorologiques. Avec une saison plus sèche comme celle que l'on vient de connaître "c'est une année qui n'est pas bonne" estime Matthieu Piganiol, avec une baisse du chiffres d'affaires qui avoisine les moins 10, voire moins 15%.

Mais l'aventure Piganiol est loin d'être finie indique le directeur de la maison. "La plupart de nos produits s'écoulent dans le domaine du luxe et grâce aux exportations à l'étranger".