Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

PHOTOS - La manifestation de la convergence des luttes dégénère à Montpellier

samedi 14 avril 2018 à 20:23 Par Thomas Biet, France Bleu Hérault et France Bleu

Environ 2 000 personnes se sont rassemblées Place du Peyrou pour dénoncer la politique du gouvernement. Etudiants, lycéens, cheminots ou retraités. Mais la manifestation a vite dégénéré en affrontements avec les CRS et plusieurs commerces ont été dégradés. 51 personnes ont été arrêtées.

Quelques poubelles ont été incendiées dans le centre-ville par des "casseurs"
Quelques poubelles ont été incendiées dans le centre-ville par des "casseurs" © Radio France - Thomas Biet

Montpellier, France

La grande majorité des 2 000 manifestants rassemblés cet après-midi Place du Peyrou à Montpellier était pacifiste. Ils sont venus - cheminots, étudiants, retraités, syndicalistes, citoyens - pour dénoncer la politique du gouvernement (Loi Vidal, réforme ferroviaire, hausse de la CSG, frappes sur la Syrie). Mais leur message a été pollué par les affrontements violents qui ont opposé les CRS à quelques dizaines de militants de la mouvance d'ultra-gauche. 

Reportage au coeur de la manifestation qui a dégénéré ce samedi après-midi

Les CRS se sont positionnés dès le début de la manifestation pour bloquer le passage - Radio France
Les CRS se sont positionnés dès le début de la manifestation pour bloquer le passage © Radio France - Thomas Biet

La manifestation a été immédiatement bloquée quand elle est partie du Peyrou en descendant vers le boulevard du Jeu-de-Paume. Une dizaine de CRS ont bloqué le passage ce qui a entraîné un premier affrontement avec les militants. 

Cette étudiante ne comprend pas l'attitude des forces de l'ordre

Les CRS ont utilisé du gaz lacrymogène et des tirs de flash-ball pour disperser l'avant-garde de la manifestation - Radio France
Les CRS ont utilisé du gaz lacrymogène et des tirs de flash-ball pour disperser l'avant-garde de la manifestation © Radio France - Thomas Biet

Ces derniers ont fin par reculer et le cortège est retourné sur la place pour se diriger vers le centre-ville via la rue Foch. C'est en retournant sur le boulevard du Jeu-de-Paume, par le bas cette fois, que plusieurs commerces ont été dégradés (vitrines cassées, peintures sur les façades) et quelques poubelles incendiées.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, dénonce les violences commises en marge de la manifestation et annonce l'arrestation de 51 personnes à Montpellier (arrêtées route de Mende dans une nasse policière).

La manifestation repart en direction du centre-ville par la rue Foch - Radio France
La manifestation repart en direction du centre-ville par la rue Foch © Radio France - Thomas Biet

La colère de commerçants après le passage des "casseurs" : "Où est la police ?"

Plusieurs façades ont été taguées et des vitrines cassées ou dégradées - Radio France
Plusieurs façades ont été taguées et des vitrines cassées ou dégradées © Radio France - Thomas Biet
Les CRS ont fini par réinvestir le boulevard du Jeu-de-Paume pour reprendre le contrôle du terrain - Radio France
Les CRS ont fini par réinvestir le boulevard du Jeu-de-Paume pour reprendre le contrôle du terrain © Radio France - Thomas Biet
Tout avait pourtant commencé dans le calme et la bonne humeur avec ces bonbons "insoumis" - Radio France
Tout avait pourtant commencé dans le calme et la bonne humeur avec ces bonbons "insoumis" © Radio France - Thomas Biet