Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La manifestation du 1er mai réunit plus de 300 personnes à Guéret

-
Par , France Bleu Creuse

Drapeaux et musique à fond, près de 350 personnes ont défilé dans Guéret pour la traditionnelle manifestation du premier mai. Le cortège est parti de la préfecture et a déambulé jusqu'à la mairie. La manifestation s'est déroulée dans le calme.

Les manifestants se sont d'abord rassemblés devant la préfecture avant de défiler dans les rues de Guéret.
Les manifestants se sont d'abord rassemblés devant la préfecture avant de défiler dans les rues de Guéret. © Radio France - Adrien Serrière

Guéret, France

Le défilé du premier mai a réuni près de 350 personnes à Guéret. Les militants se sont rassemblés dès 10h30 devant la préfecture. Ils ont ensuite déambulé dans le centre-ville, avec la musique de la sono poussée à fond. Le cortège est passé au niveau du rond-point Arfeuillère. Il a ensuite remonté la rue de Verdun, avant de s'interrompre devant la mairie. 

On n'a entendu ni cri, ni chant, mais dans le cortège on a pu voir de nombreux drapeaux des syndicats, notamment du SNUIPP, de la CGT ou encore de FO. La France insoumise et le PCF étaient là aussi. Un ou deux militants étaient venus vêtus d'un gilet jaune. Le rassemblement s'est déroulé dans le calme. 

La manifestation du 1er mai est-elle devenu un folkore?

Dans ce cortège assez âgé, une partie des manifestants reconnait venir ici par habitude, presque pour "le folklore". Ils assurent ne pas en attendre grand chose. D'autres en revanche sont venus prendre "un shot d'espoir", c'est à dire constater que la politique du gouvernement suscite le mécontentement. Le maintien des services publics et l'augmentation des retraites, faisaient partie des revendications affichées par les militants. 

Choix de la station

France Bleu