Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La manufacture de luxe Brun de Vian-Tiran ouvre un musée à L'Isle-sur-la-Sorgue

vendredi 15 juin 2018 à 7:19 Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse

L'entreprise Brun de Vian-Tiran, très connue des décorateurs et des grands magasins pour ses étoffes naturelles, veut se rapprocher du grand public. Elle va donc ouvrir un musée à L'Isle-sur-la-Sorgue. Baptisé la "Filaventure", le site retracera l'histoire et le savoir-faire de la manufacture.

Un musée pour magnifier les étoffes de Brun de Vian-Tiran
Un musée pour magnifier les étoffes de Brun de Vian-Tiran © Radio France - Anne Domèce

L'Isle-sur-la-Sorgue, France

C'est un fleuron de l'économie vauclusienne : la manufacture Brun de Vian-Tiran, implantée à L'Isle-sur-la-Sorgue depuis plus de deux siècles, va ouvrir un musée. L'espace de 3.000 mètres carrés sera accolé au site de production, situé à l'entrée de L'Isle-sur-la-Sorgue. La scénographie a été imaginée par la société Abaque. Elle s'articule autour de quatre salles

Entrer dans les coulisses

La première salle donne l'impression au visiteur d'être sur un marché aux laines. Il peut même visualiser les ballots et toucher les fibres. Le public entre ensuite dans un deuxième espace, où les dirigeants actuels - Pierre Brun et son fils Jean-Louis - expliquent leur passion et leur recherche continuelle de la plus belle fibre. La troisième salle s'articule sous forme de labyrinthe, qui reprend les 15 étapes de la fabrication d'une étoffe. Enfin la dernière salle donne à voir (et à toucher !) les plus beaux tissus de Brun de Vian-Tiran.

L'objectif de ce musée est de faire pénétrer les visiteurs dans les coulisses de la manufacture, et de leur montrer le savoir-faire et le niveau d'exigence de la société. 

"Nous sommes connus des professionnels - grands magasins, décorateurs, grandes enseignes de linge de maison... Aujourd'hui, nous voulons faire connaître la marque auprès du grand public. Quasiment chaque foyer a une couverture ou un plaid Brun de Vian-Tiran sans le savoir !" (Jean-Louis Brun)

L'entreprise fabrique des couvertures, des plaids, des châles, des ponchos haut de gamme. Les produits sont créés avec des laines du monde entier : du mérinos de France ou d'Australie, de l'alpaga du Pérou, du lama de Bolivie, du yak de Chine... et depuis quelques mois, du bébé chameau de Mongolie. Les plus belles laines, les plus belles fibres, pour les plus belles étoffes, c'est le credo de Brun de Vian-Tiran. 

Préoccupation éthique

La manufacture est aussi engagée dans une démarche éthique. Pour la laine de bébé chameau, par exemple, elle travaille avec des éleveurs du désert de Gobi, et elle est soutenue par deux ONG afin de garantir les meilleures conditions de rémunération pour les éleveurs et les meilleures conditions de vie pour les bêtes.

Une tradition de père en fils

La manufacture a été fondée en 1808. Elle se transmet de père en fils, sans jamais sortir de la famille. Aujourd'hui, elle emploie 45 personnes à L'Isle-sur-la-Sorgue et réalise chaque année 10 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Elle espère gagner encore en notoriété, avec le futur musée. La "Filaventure" ouvrira ses portes le 7 juillet, cours Victor-Hugo à L'Isle-sur-la-Sorgue. Tarif : 7,50 euros (6,50 euros pour le tarif réduit).

Le reportage d'Anne Domèce

Entrer dans l'univers du cardage et de la filature, grâce à la Filaventure - Radio France
Entrer dans l'univers du cardage et de la filature, grâce à la Filaventure © Radio France - Anne Domèce
Des vidéos géantes ponctuent le parcours, pour découvrir les coulisses de la manufacture. - Radio France
Des vidéos géantes ponctuent le parcours, pour découvrir les coulisses de la manufacture. © Radio France - Anne Domèce
Pierre Brun (à gauche) et son fils Jean-Louis misent beaucoup sur le futur musée. - Radio France
Pierre Brun (à gauche) et son fils Jean-Louis misent beaucoup sur le futur musée. © Radio France - Anne Domèce