Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une quarantaine de policiers vauclusiens en colère vont marcher à Paris

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

À l'appel d'une intersyndicale très large et inédite depuis près de 20 ans, les policiers se réunissent ce mercredi à Paris pour dire leur mécontentement. Cette marche de la colère partira vers 12h30 de la place de la Bastille pour rejoindre celle de la République.

Alain Tissot secrétaire départemental du syndicat de policiers SGP-FO de Vaucluse
Alain Tissot secrétaire départemental du syndicat de policiers SGP-FO de Vaucluse © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Les suicides restent au cœur de leurs préoccupations, mais ils ne sont que la conséquence d'un mal-être plus profond lié à des conditions de travail qui se dégradent : des problèmes de locaux, de matériel (comme des véhicules hors d'âge), un équipement individuel qu'ils doivent se procurer à leurs frais ou encore les missions hors département qui ne sont pas compensées financièrement, comme le G7 à Biarritz.

Une quarantaine de policiers vauclusien à Paris

Autre sujet de préoccupation : la suppression des régimes spéciaux de retraite.  Les syndicats policiers craignent une remise en cause de leur  système de bonifications qui leur offre une annuité de cotisation tous les cinq ans et la retraite à 52 ans. Les syndicats espèrent rassembler 15.000 à 20.000 manifestants. 

Quatre autres points sont au cœur de leurs revendications : l'amélioration de la qualité de vie au travail, une véritable politique sociale pour les agents du ministère de l'Intérieur, une réponse pénale réelle, efficace et dissuasive et une future loi d'orientation et de programmation ambitieuse.

David Fiorentini secrétaire départemetal du syndicat de policiers Alliance
David Fiorentini secrétaire départemetal du syndicat de policiers Alliance © Radio France - Jean-Pierre Burlet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess