Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Clermont-Ferrand : la "marée populaire" veut créer l'onde de choc contre le gouvernement

samedi 26 mai 2018 à 15:41 Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne

Nouvelle manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron ce samedi 26 mai partout en France et notamment dans la capitale auvergnate. Un rassemblement à l'appel de la France Insoumise et de la CGT.

Pique-nique de la "marée populaire" sur la place du 1er mai à Clermont-Ferrand
Pique-nique de la "marée populaire" sur la place du 1er mai à Clermont-Ferrand © Radio France - Lauriane Havard

Clermont-Ferrand, France

"C'est une manifestation joyeuse, ça change un peu !" pour Nicolas qui est venu participer à cette "marée populaire" au guidon de son vélo grand format, inspiré de l'univers circassien. Pour débuter cette journée de lutte, les manifestants se sont retrouvés autour d'un pique-nique sur la place du 1er mai à Clermont-Ferrand

34 organisations locales signataires de l'appel du 26 mai 

La CGT, le syndicat étudiant Unef, la France Insoumise ou encore l'association Chom'Actif, les profils étaient assez variés ce samedi midi sur la pelouse de la place du 1er mai. Beaucoup de manifestants n'ont pas hésité à venir en famille. _"C'est pour nos enfants que l'on se mobilise aussi, pour un avenir meilleur"_raconte un père de famille accompagné de sa femme et de leurs deux enfants. 

Une "marée populaire" et après ? 

"C'est dur. Il faut reconnaître que c'est dur"confie l'un des fondateurs de l'association Chom'Actif basée à Clermont-Ferrand. Car malgré la multitude des manifestations et des luttes lancées ces derniers temps, le gouvernement reste quasiment impassible. 

Mais pour Jean-Jacques, de la France Insoumise, "on a passé un cap". Ce sympathisant du parti fondé par Jean-Luc Mélenchon observe de nouvelles têtes depuis quelques temps. "Les gens sont plus réceptifs, le mécontentement monte, c'est indéniable et il faut continuer !"

Après ce pique-nique convivial, les militants ont commencé à défiler aux alentours de 14 heures pour rallier la place de Jaude et participer, pour certains, à un "forum des luttes". 

Quatre autres manifestations se sont également tenues ce samedi à Aurillac, au Puy-en-Velay, à Vichy et à Montluçon.