Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La maroquinerie de luxe va créer 900 emplois dans la Drôme

L'entreprise Algo s'installe à Albon et Chateauneuf-sur-Isère pour y implanter des ateliers de fabrication. Avec des centaines de postes à la clé.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Simon Daval

C'est une excellente nouvelle pour l'emploi  : un sous-traitant d'une grande maison de maroquinerie de luxe s'apprête à créer près de 900 postes en renforçant son implantation dans le nord-Drôme. L'entreprise Algo, qui a déjà une usine à Carcassonne,  travaille essentiellement pour Goyard, la plus ancienne maison parisienne, créée avant Louis Vuitton. Dans la Drôme, la société s'est d'abord installée dans des locaux relais à Manthes et également à Romans-sur-Isère où le sous-traitant a racheté L'Atelier, une petite structure de travail du cuir. 

Un agrandissement devenu indispensable

Les salariés de Manthes ont déménagé il y a peu sur le parc d'activité Axe 7 à Albon où déjà une extension est prévue avec la création de 200 à 300 emplois. L'atelier romanais aussi est à l'étroit et doit déménager : des terrains viennent d'être achetés sur le parc d'activité "Porte du Vercors" à Chateauneuf-sur-Isère. Deux bâtiments de 6000 m² chacun doivent être construits : il est prévu d'y créer 300 emplois dans les trois ans qui viennent et jusqu'à 600 à terme. 

Le savoir-faire drômois

C'est la main d'oeuvre qualifiée sur le travail du cuir qui a attiré Algo dans le département. Mais pourquoi installer deux usines à une trentaine de kilomètres d'écart ? Sans doute pour ne pas siphonner la main-d'oeuvre sur un même bassin d'emploi. La maroquinerie de luxe est un monde discret, difficile d'avoir des chiffres précis, mais le secteur emploierait déjà plus de 1500 personnes dans la Drôme.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu