Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La Métropole d'Orléans refuse une aide exceptionnelle au Fleury Loiret Handball

Par

C'est une décision qui signe sans doute l'arrêt de mort des Panthères. La Métropole d'Orléans a décidé jeudi soir de ne pas accorder d'aide exceptionnelle au Fleury Loiret Handball. Le club comptait sur 100.000 euros pour mettre en place son plan de redressement et éviter le dépôt de bilan.

Le club de hand désormais au pied du mur Le club de hand désormais au pied du mur
Le club de hand désormais au pied du mur © Radio France - Alexandre Frémont

Les débats sur l'avenir du Fleury Loiret Handball ont commencé à plus de minuit, jeudi soir, dans la salle du conseil municipal d'Orléans. Et sans surprise, ils ont été animés. Le club des Panthères, qui évolue depuis cette saison en 2e division, espérait une aide exceptionnelle de 100.000 euros, en plus des 110.000 euros qui lui sont accordés dans le cadre de sa subvention annuelle. Mais, très vite, en présentant la délibération, le président de la Métropole, Serge Grouard, a donné le ton. "On a un club qui traverse de graves difficultés avec plus de 700.000 euros de dettes. Notre aide de 100.000 euros était conditionnée au fait que le club trouve autant d'argent auprès des partenaires privés et il n'y est pas parvenu".  

Publicité
Logo France Bleu

"Si on donne aujourd'hui, ça risque d'être à fond perdu"

Pour Serge Grouard, une aide exceptionnelle de la Métropole cette année ne suffira pas au club pour rebondir. "Au regard du déficit du club,  il faudrait que la Métropole apporte au moins 150.000 euros d'aide exceptionnelle chaque année pendant trois ans. Moi je considère qu'avec la situation financière de la métropole, ce n'est pas possible. Nous avons d'autres priorités lourdes à gérer." Dans le même ordre d'idée, l'élu orléanais, Gérard Gauthier a estimé que toute entreprise avec un tel bilan "serait déjà en liquidation et donner 100.000 euros aujourd'hui, c'est sans doute à fond perdu". 

Carole Canette en première ligne pour défendre l'avenir du club 

Dans l'opposition de gauche, plusieurs élus sont montés au créneau à commencer par la maire de Fleury-les-Aubrais, Carole Canette. "L'heure est grave. On met clairement un club en danger de mort. Aujourd'hui, il y a une décision de la CNCG, le gendarme financier du hand, qui a validé un plan de redressement. Si on votait cette aide, le montant attendu aurait été réuni. Mais, au final, c'est un club qu'on lâche.'  Encore plus virulent, l'élu orléanais Baptiste Chapuis pour qui "il faut donner une chance à ce club. C'est aussi un choix politique que de soutenir du hand féminin et il faut l'assumer." L'aide exceptionnelle de la métropole conditionnait aussi d'autres aides puisque la Région Centre Val de Loire et le département du Loiret étaient prêts à mettre chacun 50.000 euros. 

A l'issue du vote , 45 élus de la métropole ont voté contre cette aide exceptionnelle, 38 pour et 5 se sont abstenus. Sauf miracle, le Fleury Loiret Handball risque de déposer le bilan dans les prochaines semaines. Le club compte 16 salariés et un centre de formation lui aussi menacé. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu