Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux-Sèvres : la ministre déléguée à l'insertion à la rencontre des renforts en Ehpad

-
Par , France Bleu Poitou

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, était en visite à Secondigny dans les Deux-Sèvres ce mardi après-midi. Elle a salué le rôle des salariés en insertion venus en soutien dans les Ehpad touchés par la crise sanitaire, dispositif engagé depuis le 1er décembre.

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, est venue saluer les personnels de l'ehpad de Secondigny, très touché par le covid-19
Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion, est venue saluer les personnels de l'ehpad de Secondigny, très touché par le covid-19 © Radio France - Noémie Guillotin

Des salariés en insertion, solution aux Ehpad en manque de personnels à cause du Covid-19 ? C'est en tout cas une réponse pour la ministre déléguée à l'insertion, Brigitte Klinkert, en visite dans les Deux-Sèvres ce mardi 26 janvier. La ministre s'est rendue à Secondigny. Elle a rencontré des acteurs d'associations intermédiaires - structures qui favorisent le retour à l'emploi et l'insertion -  et des personnels de l'Ehpad de la commune. Il n'a pas été choisi par hasard puisque cet établissement a été très impacté par l'épidémie de coronavirus. Les 86 résidents ont été testés positifs au Covid-19. 10 décès sont à déplorer. Et le personnel est aussi touché par l'épidémie : 34 positifs sur 71. 

"Les associations intermédiaires solidaires des Ehpad, je trouve ça très fort" - Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion

"Du fait de la crise sanitaire, les Ehpad sont en tension, les équipes sont souvent fatiguées, voire épuisées", constate Brigitte Klinkert. L'avantage des associations intermédiaires pour la ministre, "ce sont des structures de l'insertion et qui ont des salariés qui ont l'habitude de travailler dans le domaine de l'aide à la personne ou à domicile chez les particuliers. Ces salariés sont tout a fait aptes à intervenir du jour au lendemain dans les Ehpad pour des travaux d'entretien, de la plonge, de l'aide à la cuisine".

A l'Ehpad de Secondigny, huit salariés sont ainsi venus renforcer les équipes après un appel lancé par l'établissement. Des renforts bienvenus pour Florence, qui travaille depuis à l'Ehpad de Secondigny : "C'est une période très difficile, quelque chose que je ne pensais pas vivre dans ma carrière. Et la jeunesse qui est avec nous, heureusement qu'elle est là."

Encore des Ehpad à convaincre

Mais il y a encore du travail à faire, tous les Ehpad ne sont pas partants. "Nous avons des portes qui se ferment. C'est dû je pense à une méconnaissance de nos missions et des compétences de nos salariés", regrette Anne Dessault, directrice d'une association intermédiaire qui intervient sur le sud Gâtine. La ministre espère que la bonne expérience de Secondigny permettra de convaincre d'autres établissements en Deux-Sèvres mais aussi partout en France.

Brigitte Klinkert a par ailleurs rappelé que son ministère avait mis en place une aide financière pour les associations : une bonification de 1,50 euro supplémentaire par heure travaillée des salariés qui interviennent dans les Ehpad. Dispositif qui va être prolongé au-delà de fin février a précisé la ministre compte tenu de la crise qui continue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess