Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La ministre de la Justice dévoile son plan prison. En Corse les surveillants sont très réservés

mercredi 12 septembre 2018 à 20:15 Par Pierre-Louis Sardi et Maxime Becmeur, France Bleu RCFM

La Garde des Sceaux, Nicole Belloubet veut faire baisser la population carcérale : 8.000 détenus en moins d'ici à 2022. Un objectif affiché face la surpopulation : le premier juillet dernier, un nouveau record a été établi avec près de 71.000 détenus dans les prisons françaises pour 60.000 places.

Moins de détenus dans les prisons d’ici 2022
Moins de détenus dans les prisons d’ici 2022 © Maxppp - .

Corse, France

Problème différent en Corse : l’insécurité

La Corse n'est pas tellement concernée par cette problématique. C'est la question de la sécurité qui inquiète plutôt les syndicats de personnel pénitentiaire. 

Chacun se souvient de cette tentative d'assassinat, par un détenu, de deux surveillants de la prison de Borgo. Durant plusieurs jours de blocage de l’établissement les syndicats avaient demandé un renforcement des équipes et de la sécurité.

5 nouvelles recrues sont arrivées depuis. Mais en matière de protection individuelle et d'amélioration de la sécurité, les syndicats dénoncent l’inaction de l’administration pénitentiaire.

Rien n'a été fait

Aucune mesure n'est concrète dans ce plan prison qui vient d'être présenté, selon Maxime Coustié, le délégué Ufap Unsa Justice Pénitentiaire pour la région Corse

Maxime Coustié, le délégué Ufap Unsa Justice Pénitentiaire pour la région Corse

La maison d'arrêt d'Ajaccio - Maxppp
La maison d'arrêt d'Ajaccio © Maxppp - .

Même sentiment chez José Caria, le délégué FO Pénitentiaire à Ajaccio

José Caria, le délégué FO Pénitentiaire à Ajaccio

La crise des vocations

Autre inquiétude du personnel. L'administration pénitentiaire peine à recruter de nouveaux surveillants. Une crise des vocations liée à une dévalorisation de la profession, qui s'est accentuée cette année. Seuls 20 % des candidats attendus au concours de surveillant pénitentiaire se sont présentés.