Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : LGV Paris - Bretagne, Pays de la Loire

La ministre des Transports au chevet de la LGV en Mayenne

mercredi 13 juin 2018 à 17:41 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Élisabeth Borne, dans un courrier envoyé au Préfet de la Mayenne, propose la mise en place d'une nouvelle étude pour tenter de trouver des solutions aux nuisances sonores qui dérangent les riverains de la ligne à grande vitesse dans le département.

La LGV en Mayenne
La LGV en Mayenne © Radio France

Ballée, France

La ministre des Transports confie au Conseil général de l'environnement et du développement durable une nouvelle étude concernant les nuisances sonores et les vibrations aux passages des trains à grande vitesse en Mayenne. "C'est une mission complémentaire qui regroupent l'ensemble des élus locaux et les riverains concernés pour proposer des solutions" explique le Président du conseil départemental, Olivier Richefou. 

Un secteur pose problème ...

Ce mercredi, les résultats d'une première étude, diligentée ces derniers mois par le CEREMA, un organisme officiel, révèle que la société Eiffage a bien respecté la loi sur le tracé de la LGV dans le département de la Mayenne. Les mesures de sonorités ont été réalisées sur plus de 150 points. Un secteur ne respecte pas la norme : celui de Val-du-Maine près de Ballée. Ces résultats ont été présentés ce mercredi lors d'une réunion en préfecture avec les associations de riverains et des élus. 

Sur le terrain les problèmes de nuisances persistent. "La difficulté c'est donc cette fameuse norme" explique Olivier Richefou. Un amendement pour modifier ce texte vient d'être adopté au Sénat. Il doit passer désormais dans les mains des députés à l'Assemblée nationale. Concernant la mission complémentaire du CGEDD, des réunions préparatoires auront lieu à Laval au début de l'été.