Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La ministre du Travail en Vendée pour parler du manque de saisonniers

-
Par , France Bleu Loire Océan

En visite dans un camping de Givrand ce jeudi, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a échangé avec les élus et les professionnels du secteur.

Muriel Pénicaud, jeudi 25 juillet au camping des Dauphins Bleus à Givrand.
Muriel Pénicaud, jeudi 25 juillet au camping des Dauphins Bleus à Givrand. © Radio France - Marc Bertrand

Givrand, France

Une visite ministérielle dans un camping, forcément, Muriel Pénicaud a dû s'y plier. Un selfie avec une famille en maillot de bain, à quelques mètres de la piscine et du toboggan géant. La ministre du Travail était en Vendée ce jeudi 25 juillet, pour une table ronde avec les élus locaux et les professionnels de l'hôtellerie-restauration sur l'épineuse question du manque de saisonniers. La Vendée est le "premier département de la façade atlantique pour l'hôtellerie de plein air, et le tourisme 37.000 emplois dans le département, dont une moitié de saisonniers", assure la ministre.

Seule une offre sur cinq propose un logement

Reste qu'il n'y a pas assez de candidats aux postes de saisonniers en Vendée. "Les raisons sont nombreuses", explique Emmanuelle Alain, de l'Union des métiers de l'hôtellerie, mais elle le reconnaît : le logement est un problème central. Seulement une offre d'emploi saisonnier sur cinq dans le département comporte une proposition de logement. La région a commencé il y a quelques semaines à ouvrir des lycées pour y héberger les saisonniers à des loyers modestes. "Ce n'est pas suffisant, car ça ne marche que pour les deux mois d'été. Or nous avons des saisons qui durent parfois six mois", explique Emmanuelle Alain.

Un airbnb du logement saisonnier ?

L'autre solution, c'est elle expérimentée depuis un an à Saint-Hilaire-de-Riez. Une sorte d'Airbnb municipal, géré par la mairie qui met en relation les gens qui ont une chambre libre et les saisonniers pour trouver un hébergement à loyer modeste. L'idée plaît beaucoup à la ministre, Muriel Pénicaud : "On pourrait le passer à l'échelle de tout le département, avec une garantie du département qui se portrait garant pour le saisonnier". Reste à savoir si ça suffira.

Choix de la station

France Bleu