Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La manifestation lycéenne tourne à l'affrontement avec la police à Orléans

lundi 3 décembre 2018 à 11:48 Par Anne Oger et Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Les lycéens d'Orléans se sont de nouveau mobilisés ce lundi matin, contre la réforme du baccalauréat et Parcours Sup. Plusieurs établissements ont été bloqués et plus de 1500 jeunes se sont retrouvés rue Emile Zola, près du lycée Pothier, où la police a eu recours à des gaz lacrymogènes.

Manifestation lycéenne et intervention de la police ce lundi matin à Orléans
Manifestation lycéenne et intervention de la police ce lundi matin à Orléans © Radio France - Cyrille Ardaud

Orléans, France

Dès ce lundi matin, comme ils l'avaient déjà fait vendredi dernier, des lycéens ont décidé de bloquer leurs établissements, pour répondre à un appel à la mobilisation qui a circulé tout le week-end sur les réseaux sociaux. Les lycées Benjamin Franklin, Pothier, Jean Zay, Voltaire à la Source ont ainsi été fermés dans la matinée, des blocages partiels ont eu lieu également à Paul Gauguin à la Source, et à Charles Péguy, dans le quartier Saint Marceau. 

De très nombreux lycées dans le Loiretont été bloqués dès l'ouverture de l'établissement. - Radio France
De très nombreux lycées dans le Loiretont été bloqués dès l'ouverture de l'établissement. © Radio France - Cyrille Ardaud

Intervention de la police près de la Place d'Arc à Orléans

Mais c'est en centre ville, dans le secteur de la place d'Arc, que la mobilisation lycéenne s'est heurtée aux forces de l'ordre. Plus de 1500 lycéens se sont retrouvés rue Emile Zola, à hauteur du lycée Pothier. Rapidement la tension est montée, avec quelques échauffourées entre lycéens, puis d'autres ont commencé à jeter à terre des poubelles, et à lancer des projectiles sur la police. Celle-ci a répliqué, par des jets de grenades fumigènes, des gaz lacrymogènes, puis des coups de matraque. Comme en témoigne cette vidéo filmée sur place par le reporter de France Bleu Orléans, Cyrille Ardaud

Situation tendue dans les rues d'Orléans - Radio France
Situation tendue dans les rues d'Orléans © Radio France - Cyrille Ardaud

La situation a dégénérée juste après 11 heures.  Les forces de l'ordre ont été la cible de projectiles, elles ont répondu avec du gaz lacrymogène pour disperser les lycéens. Les interventions ont parfois été musclées.  Éva, élève au lycée Pothier déplore ces violences : "Notre mouvement était censé bien se passer, sans bagarre. On n'a pas le droit d'agresser les policiers, ils ne font que leur boulot. On n'était pas là pour casser et faire des bagarres."

Des manifestants interpellés - Radio France
Des manifestants interpellés © Radio France - Cyrille Ardaud

Parmi les manifestants, quelques jeunes élèves, parfois encore au collège. Ils sont venus pour suivre les amis. Certains sont effrayés, en larmes au téléphone avec leurs parents. Inès est un peu plus âgée, elle est en seconde, mais elle est aussi très choquée : "Tout le monde a peur, c'est chaud. En plus il y a un pétard qui a explosé juste à côté de nous. On a 16 ans, on est des jeunes, on est pas là pour se battre avec les policiers."

"C'est vraiment de la pure colère." 

D'autres cautionnent ces violences. Maxence n'a pas envoyé de projectiles sur les forces de l'ordre. Il ne cherche pas spécialement la violence, mais il comprend : "C'est vraiment de la pure colère. C'est malheureux à dire mais je comprends..."

Poubelles brûlées, voiture renversée : les dégâts sont importants. - Radio France
Poubelles brûlées, voiture renversée : les dégâts sont importants. © Radio France - Cyrille Ardaud

Un policier explique hors micro qu'il a rarement vu de tels affrontements à Orléans et que les quantités de gaz lacrymogènes et de fumigènes auraient dû normalement disperser plus rapidement les lycéens.

Dix-huit lycéens ont été interpellés et placés en garde à vue. La manifestation s'est terminée aux alentours de 15h30

Une soixantaine de policiers environ étaient mobilisés - Radio France
Une soixantaine de policiers environ étaient mobilisés © Radio France - Cyrille Ardaud

A Montargis environ 250 lycéens ont manifesté. Une quarantaine d'individus cagoulés ou dissimulés sous des capuches se sont détachés du cortège et sont entrés dans le magasin Leader Price de la place Girodet. Il y a eu des vols et des dégradations. Ils s'en sont également pris au magasin Micromania. Il n'y a pas eu de blessés, personne n'a été interpellé, un travail d'identification est en cours, les lycéens dans la manifestation se sont désolidarisés de ces actes.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans